Police (Canal+) : une plongée intime et saisissante dans le quotidien de policiers de proximité

·1 min de lecture

Pour sa première incursion dans l’univers du polar, Anne Fontaine adapte le roman de Hugo Boris, paru en août 2016 chez Grasset. Police suit le quotidien de trois flics parisiens, Virginie (Virginie Efira), Erik (Grégory Gadebois) et Aristide (Omar Sy), qui se voient dans l'obligation d'accepter une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Sur le chemin de l’aéroport, Virginie comprend que le détenu mourra s’il rentre dans son pays. Face à cet insoutenable cas de conscience, elle tente alors de convaincre ses collègues de le laisser s'échapper…

"J’ai eu envie de suivre leur cheminement intérieur, partager leurs questionnements. Comment réagirait-on à leur place si on nous ordonnait de renvoyer un demandeur d’asile dans son pays ?" explique la réalisatrice de Coco avant Chanel. Plongée intime et saisissante dans le quotidien de policiers de proximité, le film bascule peu à peu dans un huis clos captivant. Et nous cueille. Anne Fontaine filme au plus près, avec délicatesse et une profonde humanité ses protagonistes, qui, malgré des trajectoires parallèles, et bien que tiraillés entre l’ordre et leur morale, décident d’embrasser un destin commun. Tout cela est porté par un jeu d’acteurs d’une sincérité désarmante, à savoir Virginie Efira, Grégory Gadebois, Omar Sy - dont c'est la première collaboration avec Anne Fontaine - et l'acteur Payman Maadi, vu notamment dans Une séparation d'Asghar Farhadi, et qui incarne ici le réfugié tadjik.

Dans Police, les personnages (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mourir peut attendre : date de sortie, casting, bande-annonce... Toutes les infos sur le prochain James Bond
Le seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau (TMC) : que sont devenus les acteurs ? (PHOTOS)
"C'était très compliqué pour moi de le voir comme ça" : ému, Richard Anconina évoque les derniers moments de Jean-Paul Belmondo (VIDEO)
Reda Kateb se rappelle ses années de précarité face aux huissiers : "Je mettais ma télé et le magnétoscope chez le voisin"
“Vous êtes des minables” : le violent coup de gueule de Xavier Beauvois après l’interruption de son avant-première par des anti-vaccin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles