De la police au gouvernement, les dysfonctionnements d’Uvalde pendant le massacre

REUTERS/Veronica G. Cardenas

Depuis la tuerie d’Uvalde survenue mardi dernier au Texas, la police et le gouvernement de l’Etat du Texas sont mis en cause pour leurs réactions durant et après le drame.

Mardi, 21 personnes dont 19 enfants ont été tuées dans une fusillade survenue dans une école primaire d’Uvalde , au Texas. Alors que ce drame a une nouvelle fois rouvert le débat sur les armes à feu aux Etats-Unis, il a également mis en lumière de nombreux dysfonctionnements aujourd’hui pointés du doigt. Ce week-end, le Département à la Justice a annoncé l’ouverture d’une enquête afin de déterminer les responsabilités des forces de l’ordre dans cette tragédie. De nombreuses questions sont au cœur des investigations.

Voir aussi :Makenna, Xavier, Eva… le visage des innocents d’Uvalde

Comment le tireur a-t-il pu pénétrer dans l’école ?

A 11 heures 21, Salvador Ramos, le tireur, a annoncé par message avoir tiré une balle dans la tête de sa grand-mère. «Maintenant, je vais à l’école primaire», a-t-il écrit en ligne. A 11 heures 28, il est arrivé près de l’établissement d'Uvalde, a foncé avec sa voiture puis a réussi à entrer par une porte extérieure de l’école. Plusieurs témoins qui se trouvaient dans la rue l’ont vu et les premiers appels aux secours ont été passés. A 11 heures 31, les premiers policiers sont arrivés sur place, indique CNN , qui cite Steven McCraw, directeur du département de la sécurité publique du Texas. Deux minutes plus tard, Saldavor Ramos a commencé à tirer sur tout le monde. Le début du massacre. Dans un premier temps mercredi, les autorités ont affirmé que l'assaillant s’était retrouvé face à face avec un agent de sécurité de l’école. Mais jeudi, le Département de la sécurité publique du Texas a annoncé que le garçon de 18 ans avait pu «entrer sans obstruction» dans l’établissement. Il a ensuite été ajouté qu’aucun agent de sécurité ne se trouvait sur les lieux, contrairement à ce qui avait(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles