Policère tuée à Rambouillet : le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

·1 min de lecture

La justice antiterroriste s'est saisie de l'enquête sur l'attaque menée vendredi à Rambouillet, près de Paris, où un homme a égorgé une fonctionnaire de police dans l'entrée d'un commissariat avant d'être abattu. Le Pnat a ouvert "une enquête de flagrance des chefs d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste, confiée conjointement à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)".

>> LIRE AUSSIPolicière tuée au couteau à Rambouillet : ce que l'on sait

Jean Castex, Gérald Darmanin et Valérie Pécresse sur place

Le Premier ministre Jean Castex a dénoncé sur Twitter un "geste barbare et d'une infinie lâcheté" contre "une héroïne du quotidien". Le chef du gouvernement s'est rendu avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, au commissariat de cette ville de près de 26.000 habitants, situé à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, s'y est également rendue.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un cordon de sécurité empêchait badauds et journalistes de s'approcher...


Lire la suite sur Europe1