Pronom "iel" : comment est décidée l'entrée d'un nouveau mot dans le dictionnaire ?

·4 min de lecture
Photo d'illustration (FRED DUFOUR / AFP)

Une question qui se pose après la polémique autour de l'entrée du pronom "iel" dans le dictionnaire "Le Robert" en ligne.

Rarement l'entrée d'un mot dans le dictionnaire avait suscité autant de réactions. Le pronom "iel", qui sert à "désigner une personne quel que soit son genre" a fait son entrée dans le dictionnaire Le Robert en ligne, l'une des références dans le domaine.

Un choix qui a notamment suscité la réaction du Ministre de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports. "L’écriture inclusive n’est pas l’avenir de la langue française. Alors même que nos élèves sont justement en train de consolider leurs savoirs fondamentaux, ils ne sauraient avoir cela pour référence", a écrit sur Twitter Jean-Michel Blanquer en soutien au député LREM de l'Indre François Jolivet, qui estime que les auteurs du "Robert" sont "les militants d'une cause qui n’a rien de Français : le wokisme".

"Définir les mots qui disent le monde, c'est aider à mieux le comprendre"

Face à la polémique, Charles Bimbenet, directeur général des éditions "Le Robert", explique : "depuis quelques mois, les documentalistes du Robert ont constaté un usage croissant du mot 'iel' (...), (qui) a été discuté début octobre en comité de rédaction Le Robert, au cours duquel il a été décidé de l’intégrer dans notre dictionnaire en ligne : si son usage est encore relativement faible, il est en forte croissance depuis quelques mois", justifie-t-il. 

"La mission du Robert est d’observer l’évolution d’une langue française en mouvement, diverse, et d’en rendre compte. Définir les mots qui disent le monde, c'est aider à mieux le comprendre", conclut le directeur général des éditions "Le Robert".

Deux critères pour faire entrer un mot dans le dictionnaire

Car l'entrée d'un mot dans le dictionnaire ne doit rien au hasard. Du côté du principal concurrent du Robert, chez Larousse, on explique que l'entrée d'un mot dans le Petit Larousse "c'est un processus long, qui peut durer plusieurs années. On a une phase d'observation des nouveaux mots de la langue française, avec des lexicographes, qui repèrent entre 3 000 et 5 000 nouveaux mots ou nouveaux sens de mot par an. Ensuite, il y a trois à quatre réunions par an, qui permettent d'éliminer certains mots, pour au final n'avoir que 150 entrées par an en moyenne", nous explique Carine Girac Marinier, directrice du département langue française parascolaire aux éditions Larousse.

Pour définir ces nouveaux mots qui entrent dans le Petit Larousse, "il y a deux critères. L'un quantitatif, c'est-à-dire que les mots doivent être fréquemment utilisés, des milliers voire des millions de fois. L'autre critère est qualitatif : pour entrer dans le dictionnaire, le mot doit toucher toutes les sphères de la société, et ne pas être utilisé qu'en médecine par exemple", illustre Carine Girac Marinier.

Des mots peuvent mettre plusieurs années avant d'être dans le dictionnaires

Ainsi, des mots repérés par les lexicographes peuvent mettre plusieurs années avant d'être intégrés dans le dictionnaire, car ils ne sont utilisés que par une frange de la société. "Il faut vraiment qu'une large majorité de la population soit exposée à ce mot, soit en l'utilisant, soit via les médias par exemple", poursuit Carine Girac-Marinier.

Différence notable entre les deux références toutefois, l'ajout de mots durant l'année. Alors que Le Robert vient d'ajouter un nouveau mot en ligne, "iel", qui ne figure pas dans l'édition papier, Larousse préfère que "l'édition en ligne soit le reflet de l'édition papier. Il n'y a pas d'ajout de nouveau mot en ligne en cours d'année," nous précise la directrice du département langue française parascolaire, qui reconnaît que l'ajoute de certains mots "fait débat" lors des réunions.

Parmi les mots auxquels les Français sont très exposés ces derniers mois et qui ne figure pas dans le dictionnaire, le mot "woke". Une entrée dans le dictionnaire qui pourrait faire parler, tout autant que sa définition, très floue selon celui qui l'emploi...

VIDÉO - Comment le mot "woke" est devenu une arme pour torpiller les militants anti-discriminations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles