Polanski accusé de viol: le soutien de l’actrice Adèle Haenel à Valentine Monnier

figaro.fr, Le
La comédienne a tenu à défendre la photographe Valentine Monnier, qui vient d’accuser Roman Polanski de l’avoir violée en 1975 / LAURENT EMMANUEL/AFP

La comédienne qui accuse le réalisateur Christophe Ruggia d’attouchements et de harcèlement, prend la défense de la photographe.

«Je soutiens Valentine Monnier pour son témoignage bouleversant, courageux et précis, je suis en soutien total», a déclaré l’actrice deux fois césarisée Adèle Haenel au journal Le Monde , vendredi 8 novembre.

En pleine promotion du film de Cécile Sciamma Portrait de la jeune fille en feu, la comédienne a tenu à défendre la photographe française Valentine Monnier, qui accuse Roman Polanski de l’avoir violée en 1975.

Dans une enquête publiée par Mediapart, le dimanche 3 novembre, Adèle Haenel a elle-même accusé le réalisateur Christophe Ruggia de comportements sexuels inappropriés entre ses 12 et ses 15 ans. Dans son témoignage, l’actrice avait déjà estimé que la situation de Roman Polanski constituait «malheureusement un cas emblématique» d’abus.

Valentine Monnier a affirmé avoir été violée par le cinéaste en Suisse alors qu’elle avait dix-huit ans. «Je n’avais aucun lien avec lui, ni personnel, ni professionnel et le connaissais à peine», a raconté au Parisien la photographe, qui a été mannequin à New York et a joué dans quelques films dans les années 80, comme Trois hommes et un couffin. «Ce fut d’une extrême violence, après une descente de ski, dans son chalet, à Gstaad (Suisse). Il me frappa, roua de coups jusqu’à ma reddition puis me viola en me faisant subir toutes les vicissitudes», déclare cette fille d’industriels alsaciens.

«Un cas emblématique» d’abus

Valentine Monnier, dont les accusations s’ajoutent à celles d’autres femmes ces dernières années, indique ne pas avoir déposé plainte pour ces faits, désormais prescrits. Mais elle affirme avoir décidé de porter publiquement cette accusation en raison de la sortie en France du film J’accuse , qui porte sur l’affaire Dreyfus.

Lire la suite sur Figaro.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :