Polémique United Airlines : le surbooking, une pratique légale et strictement encadrée

France 3

La scène est choquante. Au fond de cet avion, un agent de police et deux agents de sécurité viennent chercher un passager pour l'expulser. Pourtant, cet homme n'a rien fait. Des passagers indignés filment la scène. Il y a trop de monde dans l'avion. La compagnie a tiré ce voyageur au sort, et lui a demandé de descendre. Mais il a refusé.

Il est victime de surbooking, surréservation en français.

Une pratique légale

Même si cette scène est rare, la surréservation d'un vol est une pratique courante pour les compagnies. Leur but : vendre plus de billets qu'il n'y a de places dans l'avion. Car selon elles, 5% des passagers ne se présentent pas à l'embarquement. Si cette pratique est légale, le transporteur doit apporter des solutions aux clients. Il a l'obligation de lui proposer un autre vol, et de prendre en charge les frais liés à l'attente, restaurants ou hôtels par exemple, ou de lui rembourser intégralement le billet d'avion.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Attaque chimique en Syrie : le conseil de Sécurité de l'ONU doit voter mercredi sur un projet de résolution
Travailleurs détachés : "Les candidats à la présidentielle disent qu'on est le mal, qu'on fait de la concurrence déloyale"
Les PME françaises à l'assaut de Masdar, la ville verte en plein désert, aux Émirats arabes unis
"L'Homme aux mille visages" : dans les coulisses d'un scandale à un milliard de pesetas
Musique. "Lamomali" de -M-, un projet pour "remonter les vibrations"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages