Polémique : un professeur accusé de racisme

À 17 ans, Théo se considère comme victime de propos racistes. En février dernier, un professeur l'interroge sur un exercice devant toute la classe. "J'étais en cours, et je n'arrivais pas à faire un exercice, et le prof m'a dit que je pouvais retourner moudre le café et ramasser des ananas. Ça m’a affecté et j’ai décidé d’en reparler", explique l’adolescent qui poursuit ses études à Poitiers (Vienne). Théo décide d'en parler à sa mère, qui alerte le proviseur du lycée. Une semaine plus tard, la famille de Théo reçoit un courriel de la part du professeur. Le silence du rectorat de l’académie de Poitiers "Je n’ai pas perçu que Théo a interprété mes propos comme étant une allusion à sa couleur de peau. Je regrette bien entendu ces propos maladroits, mais en aucun cas je ne visais spécifiquement Théo", écrit le professeur. Pas convaincue par ces explications, la mère de Théo sollicite le rectorat de l’académie de Poitiers, en vain. Elle regrette le silence de l’institution. "On n'a pas de réponse, le professeur continue d'enseigner normalement, il n'y a eu aucune retombée sur lui", déplore la mère de Théo.