Polémique. Port du masque : à Hong Kong, la communauté expatriée sur la sellette

Courrier Expat (Paris)
1 / 2

Polémique. Port du masque : à Hong Kong, la communauté expatriée sur la sellette

A Hong Kong, les expatriés occidentaux sont accusés de ne pas respecter les règles de distanciation sociale et de s’affranchir du port du masque, alors que toutes les pharmacies en proposent.

Alors que le nombre de contaminations par le coronavirus a brusquement augmenté ces derniers jours à Hong Kong, passant de 150 cas recensés le 15 mars à 672 cas – et 31 morts – à la date du 28 mars, les expatriés présents dans la région administrative spéciale de Chine sont accusés de ne pas prendre la pandémie suffisamment au sérieux, rapporte le South China Morning Post.

À lire aussi: Témoignage. “Mon quotidien après deux mois de confinement en Chine”

Le quotidien anglophone, qui évoque une “fracture culturelle” entre Hongkongais et expatriés occidentaux, cite plusieurs témoignages de parents dont les enfants, tout récemment revenus d’Inde, du Canada ou d’Australie, ont été invités à des fêtes ou des “soirées pyjama” au mépris des règles sanitaires. “J’étais effrayée, confie une mère. Une soirée pyjama, c’est la dernière chose à faire en ce moment !”

À lire aussi: Témoignages. Confinement : la (déjà) longue expérience des Hongkongais

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :
Témoignage. Ma vie à Singapour avec le coronavirus
Covid-19. En Inde, expatriés et touristes espagnols sont considérés comme des “pestiférés”
Enquête. À Hong Kong, le coronavirus affole les banquiers
Témoignages. Covid-19 : les expats face à la xénophobie