Polémique Mohamed Saou: quand les fillonistes et le FN chassent le Macron en meute

Geoffroy Clavel
Polémique Mohamed Saou: quand les fillonistes et le FN chassent le Macron en meute

PRÉSIDENTIELLE 2017 - À moins de dix jours du premier tour, la moindre déclaration devient un prétexte à polémiques. S'emparant d'un "off" d'Emmanuel Macron diffusé sur Facebook lors de l'enregistrement d'une émission de BeurFM, plusieurs soutiens de François Fillon puis des cadres du Front national, dont Marine Le Pen, ont accusé ce vendredi l'ancien ministre de l'Economie de complaisance avec "l'islam radical" en pointant du doigt un référent de son mouvement.

Emmanuel Macron était justement interrogé sur le cas de Mohamed Saou, référent d'En Marche! dans le Val-d'Oise, professeur d'histoire-géographie, dont des posts Facebook anti-Charlie Hebdo ou assimilés au Parti des Indigènes ont fait polémique. Le 9 avril dernier, Richard Ferrand, secrétaire général d'En Marche!, avait annoncé que Mohamed Saou se mettait en retrait de ses responsabilités le temps que le comité d'éthique se prononce.

"Mohamed Saou est un citoyen plein et entier. Je le respecte. J'admire le travail qu'il a fait. En même temps, il a des responsabilités. Et les messages qu'il a mis sur Internet, ce sont des messages qui ont une part de gravité, qui ont touché des gens", a reconnu le candidat à la présidentielle sur BeurFM. "Oui, il fera l'objet de la procédure comme tout militant. Il est mis en réserve, il n'est pas destitué de ses fonctions, il est référent mais ne participe pas à la campagne. Et le comité d'éthique, qui est compétent sur ce sujet, ce qui n'est pas moi, traitera de son cas", a-t-il précisé. Une décision qu'il avait déjà exprimée lors de son passage à L'Emission Politique de France2.

L'affaire aurait pu en rester là si un micro ouvert pendant un intermède musical n'avait pas enregistré une discussion informelle entre le candidat et ses interlocuteurs. "Il a fait un...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages