Polémique Miss France 2022 : Roselyne Bachelot refuse le rôle de « mère fouettarde »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Faut-il changer en profondeur le concours Miss France ? Cette question est revenue sur le devant de la scène après la procédure lancée aux Prud’hommes contre l’organisation Miss France par une association féministe. Cette dernière accusait ainsi le concours d’être « sexiste, discriminatoire et de violer le code du travail » et regrettait les critères de sélection jugés archaïques.

Si ce débat a beaucoup fait parler, Roselyne Bachelot, elle, a choisi de prendre ses distances avec cette polémique entourant Miss France 2022. Interrogée dans Le Parisien/Aujourd’hui en France sur la nécessité, ou non, de réformer le concours de beauté, la ministre de la Culture a botté en touche, taclant au passage le journaliste pour s’être éloigné du sujet premier de leur interview, les violences sexistes et sexuelles dans le spectacle vivant. «

Il faut aussi laisser les gens faire ce qu’ils veulent, je ne vais pas être la ministre de la censure et des injonctions, je ne suis pas là avec mon fouet à dire non, non, non. Là, vous voulez me confiner dans un rôle absolument épouv... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles