• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Polémique sur Macron et Pétain: La France insoumise monte au créneau pour défendre Mathilde Panot

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Mathilde Panot pose lors d'une session de photos AFP, à Paris le 5 mai 2021 - JOEL SAGET © 2019 AFP
Mathilde Panot pose lors d'une session de photos AFP, à Paris le 5 mai 2021 - JOEL SAGET © 2019 AFP

Monter au créneau. Après avoir été relativement silencieux au sujet de la polémique qui a touché Mathilde Panot ce week-end, la France insoumise prend sa défense. "Il y a 80 ans, les collaborationnistes du régime de Vichy ont organisé la rafle du Vel d'Hiv. Ne pas oublier ces crimes, aujourd’hui plus que jamais, avec un président de la République qui rend honneur à Pétain et 89 députés RN!", avait twitté jugé la patronne des députés LFI au Palais-Bourbon samedi soir, la veille des commémorations pour le Vel d'Hiv et du discours du président de la République.

Des propos intolérables aux yeux de la coalition présidentielle mais aussi de certains sur les bancs de l'union de la gauche, comme le député socialiste Jérôme Guedj.

Panot "a rappelé les faits" pour Bompard

Après plusieurs heures de tempête, les alliés de Mathilde Panot sont finalement montés sur le ring pour la défendre. Manuel Bompard, l'ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon et son successeur dans sa circonscription de Marseille, a longuement défendu sa collègue ce lundi matin.

"C'est un fait. Emmanuel Macron a tenu des propos visant à réhabiliter Philippe Pétain. Elle a rappelé ces faits. Ça me paraît légitime", a avancé le député des Bouches-du-Rhône sur LCI ce lundi matin.

"De notre point de vue, réhabiliter la mémoire de Philippe Pétain est une mauvaise chose pour l'Histoire de notre pays", a encore jugé le parlementaire.

"Des attaques d'une violence inouïe", juge Guetté

En 2018, Emmanuel Macron estimait que "le maréchal Pétain (avait) été un grand soldat de la Grande Guerre", avançant qu'il était "légitime de rendre hommage aux maréchaux qui ont conduit l'armée à la victoire". Avant d'ajouter que le militaire avait ensuite "conduit des choix funestes" lors de la Seconde Guerre mondiale.

Mathilde Panot fait également référence à l'élection de deux député RN à la vice-présidence de l'Assemblée nationale, une première dans l'histoire de la Vème République. Sébastien Chenu et Hélène Laporte ont bénéficié de l’apport des voix des députés de la majorité en obtenant respectivement 290 voix et 284 voix, bien plus donc que les 89 voix des élus de Marine Le Pen.

La députée Clémence Guetté a également défendu la présidente de son groupe.

"Depuis deux jours, les attaques contre notre présidente Mathilde Panot sont d'une violence inouïe. Elle a rappelé une chose: le devoir de mémoire est autant un hommage aux victimes qu'un message de vigilance pour le présent", a twitté l'élue du Val-de-Marne.

"Il n'y a qu'un Pétain et c'est un antisémite" pour Panot

Mathilde Panot s'est justifiée ce lundi matin sur France info en indiquant qu'il "n’y a pas deux Pétain, il n’y a qu’un Pétain et c’est un antisémite". Le cas a été "tranché par la justice en 45 qui a frappé Philippe Pétain en lui retirant tous ces titres militaires", a-t-elle encore insisté.

De quoi faire dire à Alexis Corbière que la "polémique politicienne est finie" et que la "République ne doit jamais honorer Pétain" sur son compte Twitter.

La France insoumise semble désormais soucieuse de tourner la page de cette séquence pour se consacrer à celle du pouvoir d'achat. La présidente du groupe des insoumis a dénoncé à quelques heures de ce projet de loi clef pour le gouvernement "un enfumage des Français".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles