Sans polémique, l'Espagne autorise l'euthanasie

·1 min de lecture

2021 devrait être l’année de l’autorisation de l’euthanasie en Espagne. La France, toujours réticente à la réguler, va se retrouver avec quatre pays frontaliers où euthanasie ou assistance au suicide sont légales.

Belgique, Canada, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas et bientôt. Espagne. Sauf revirement de situation, le pays ibérique deviendra en 2021 le sixième au monde à autoriser l’euthanasie. Une proposition de loi allant en ce sens a été approuvée au parlement le 17 décembre. Le texte doit passer par la case Sénat avant de revenir auprès des députés, pour être entériné.Au programme des socialistes, appuyée par des associations et mise en lumière par des cas médiatisés, l’euthanasie pourra être pratiquée pour cause de « maladie grave, chronique et invalidante, ou d'une maladie grave et incurable, causant des souffrances intolérables ». L’acte sera réalisé dans des établissements publics, privés ou au domicile du patient. Les substances pourront être administrées par un professionnel de la santé ou sous forme d’auto-administration.ConsensusPolitiquement fracturée sur de nombreux sujets, l’Espagne retrouve un semblant d’unité autour de la question euthanasique. La proposition de loi est passée sans accroc notable, recueillant 198 votes pour sur 350. Elle a été soutenue par les socialistes, la gauche Podemos, des forces régionalistes mais aussi Ciudadanos. Même parmi les opposants (138 votes contre), les critiques du Parti populaire (droite) ont été moins...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi