Polémique. Homologation controversée d’un vaccin made in India

Business Standard (Bombay)
·2 min de lecture

Alors que les essais cliniques le concernant ne sont pas terminés, le Covaxin de la société Bharat Biotech, à Hyderabad, a obtenu le feu vert de l’agence indienne du médicament pour commencer à être injecté à la population.

L’Inde ne fait décidément jamais comme tout le monde. Même si de nombreux pays ont autorisé dans des délais inhabituellement courts la mise sur le marché de différents vaccins contre le Covid-19, aucun jusqu’ici n’avait donné de feu vert à un produit dont les essais cliniques ne sont pas achevés. C’est ce qui s’est produit à Delhi le 3 janvier, avec l’homologation “pour situations d’urgence” du Covaxin de l’entreprise de biotechnologie indienne Bharat Biotech, basée à Hyderabad. L’usage de ce vaccin développé made in India a été validé “au motif qu’il pourrait offrir une protection contre la souche mutante du Sars-CoV-2 apparue avant les fêtes au Royaume-Uni, raconte le Business Standard.

“Théoriquement”, ce type de vaccin peut agir “contre différentes variantes d’un virus”. Cependant, comme les essais de phase 3 sont “encore en cours”, on ne dispose pas de données sur son efficacité, ce qui conduit les experts à “émettre des doutes sur la logique” qui a conduit le Drug Controller General of India, l’agence indienne du médicament, à approuver le Covaxin.

Sur les 25 800 bénévoles participant aux essais lancés à travers le pays, “au moins une injection a été donnée à 22 500 personnes”. Mais une fois la vaccination complète terminée, il faudra attendre “un nombre statistique de cas de déclenchement de la maladie dans l’échantillon”. Il va donc falloir “encore un certain temps” avant que les données d’efficacité du Covaxin ne soient disponibles pour examen par les autorités.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi :