Polémique en Grèce : le Premier ministre surpris sans masque dans une réunion à 30 personnes

·1 min de lecture

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a imposé de nouvelles mesures restricitives contre le Covid qu'il n'a pas appliquées lui-même dès le lendemain. Photos et vidéos amènent un scandale médiatique dans le pays.

Pour le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, l'opération de communication s'annonçait réussie. En quoi consistait-elle ? Ce samedi, le leader de Nouvelle Démocratie (droite) à la tête du pays depuis juillet 2019 a effectué un déplacement sur les îles de Fournoi et d'Ikaria, où il venait constater les progrès du programme de vaccination contre le coronavirus sur le territoire grec. L'objectif était clair : montrer que même les îles en Mer Egée orientale, éloignées de la capitale, Athènes, et à quelques encablures de la Turquie, sont prises en charge par le gouvernement. Séance photos à l'hôpital d'Ikaria devant un patient se faisant vacciner, rencontres avec des médecins... Tout semblait bien rôdé jusqu'au déjeuner, sur l'île d'Ikaria.C'est là que tout dérape. Pendant les agapes, le Premier ministre est photographié et filmé, accompagné d'une bonne trentaine de personnes, sur la terrasse du député local de son parti, Christodoulos Stefanadis, par ailleurs cardiologue.While Greece is under a strict lockdown since November, Greek PM Kyriakos Mitsotakis flouts restrictions participating in a private banquet offered by MΡ Stefanadis on Feb. 6 in the island of Ikaria. pic.twitter.com/XRJ9jwUfWt— Nikos Sarantakos (@nikosarantakos) February 6, 2021 ...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?

Jean-Pol Bozzone : le webmaster devenu potier zen en Savoie