Polémique. Feu d’artifice au Mont Rushmore : Trump s’attire les foudres des Sioux

Courrier international (Paris)
1 / 2

Polémique. Feu d’artifice au Mont Rushmore : Trump s’attire les foudres des Sioux

Le président américain a souhaité organiser un feu d’artifice au mémorial des anciens présidents, plus de dix ans après le dernier événement de ce genre. Les leaders tribaux s’y opposent, certains d’entre eux considérant même que le monument devrait être démoli.

Les chefs tribaux sioux du Dakota du Sud ont prévu de protester contre la présence de Donald Trump au Mont Rushmore ce vendredi 3 juillet. Le président américain y a obtenu l’organisation d’un feu d’artifice, la veille des festivités de l’Indépendance américaine, devant le monument dédié aux présidents George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.

Selon le Washington Post, les chefs tribaux considèrent que l’événement “viole les revendications des Amérindiens sur les Black Hills”. Leurs objections soulignent “à quel point le président américain est devenu une figure qui divise, quel que soit le lieu où il se rend aux États-Unis”, observe le quotidien de la capitale.

Des opposants à Trump ont en effet manifesté lors de ses récents meetings à Tulsa et Phoenix, et ils donneront probablement de la voix à Washington lors des cérémonies du 4 Juillet.

Un pic de propagation du coronavirus ?

Les feux d’artifice n’avaient pas été autorisés au Mont Rushmore depuis plus de dix ans, “par crainte qu’ils ne déclenchent des incendies et ne contaminent les réserves d’eau potable”, indique le Washington Post.

Selon l’Argus Leader, près de 7 500 personnes devraient assister à la cérémonie voulue par le locataire de la Maison-Blanche, ce qui fait craindre aux experts sanitaires du South Dakota un pic de propagation du coronavirus.


[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.