Polémique Aya Nakamura aux JO : « C’est du racisme pur et dur », dénonce Rachida Dati

Rachida Dati réagit à la polémique. Invitée dans le studio de l’émission Planète Rap sur Skyrock, ce dimanche 31 mars, la ministre de la Culture s’est exprimée au sujet des attaques racistes formulées envers la chanteuse Aya Nakamura, pressentie pour participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris, le 26 juillet prochain, rapporte Le Point. « C’est inacceptable », a-t-elle dénoncé à l’antenne.

À lire aussi « Foutez-vous du monde entier » : Amélie Oudéa-Castéra prend la défense d'Aya Nakamura, ciblée par un collectif identitaire

Alors que l'artiste est ciblée par l’extrême droite, la ministre a pointé du doigt « un racisme pur et dur » de la part de ceux qui s’opposent à sa venue. Même si Rachida Dati a concédé que l’on puisse « ne pas aimer [sa] musique », elle a regretté « un prétexte » pour l’attaquer « sur sa personne ou ce qu’elle est ». Il s’agit alors d’un « délit », et non plus d'« un pouvoir d’appréciation », précise-t-elle à l’animateur Fred Musa. Même si Emmanuel Macron n'a jamais confirmé sa participation, le chef de l’État aurait déjà échangé avec la chanteuse sur la possibilité d’une reprise d’un titre d’Édith Piaf.

À lire aussi Aya Nakamura aux JO de Paris : « C'est profondément l'esprit français », s'enthousiasme Bruno Le Maire

« Ça ne va jamais »

La ministre a notamment regretté des critiques systématiques lorsque « des personnes issues de l’immigration accèdent à de hautes responsabilités ». « Ça ne va jamais », fustig...


Lire la suite sur LeJDD