Polémique autour du pied de Rafa : anesthésié est-ce dopé ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rafael Nadal rentre chez lui à Majorque, avec sa 14ème coupe des Mousquetaires dans ses bagages. Mais l’Espagnol a quelque chose de plus lourd à porter : la polémique sur les infiltrations pour soulager son pied. Il n’a rien fait d’illégal, mais on peut s’interroger sur ces pratiques. 

Ça devient difficile de profiter d’un moment de sport, d’admirer une performance sans que la polémique ne s’en mêle. Le 14ème titre de Rafael Nadal à Roland Garros a très vite été suivi de suspicions. En fait, dès que le joueur a répondu « c’est mieux que tu ne le saches pas » quand une journaliste lui a demandé combien d’infiltrations il avait reçu pendant le tournoi pour soulager son pied douloureux. Infiltrations, c’est presque un gros mot. Dès qu’il est prononcé, on ne pense pas à médicament ou traitement, on pense dopage. Une seringue plus un sportif égale tricherie. Evidemment que ça interpelle, être obligé de recevoir des infiltrations en permanence pour pouvoir jouer. On doit se poser des questions, c’est légitime. Mais de là à traiter Rafael Nadal de dopé, il y a un monde. Qu’est-ce que c’est, ces infiltrations ? Un anesthésiant local, c’est à dire un produit qui agit directement sur la zone voulue, en l’occurrence les nerfs de son pied, pour les insensibiliser. Et il se trouve que ça n’est pas du dopage, c’est autorisé au tennis et dans d’autres sports comme le foot. Donc Rafael Nadal n’a rien fait d’illégal, il n’a pas utilisé de produit interdit. Vous imaginez bien que si c’était ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles