Polémique autour d'une publication d'Emma Watson évoquant la Palestine

·2 min de lecture
Emma Watson, le 13 mai au château de Windsor. - Chris Jackson - AFP
Emma Watson, le 13 mai au château de Windsor. - Chris Jackson - AFP

En publiant, lundi, une image évoquant la Palestine, l'actrice britannique Emma Watson a déclenché une controverse. Les internautes s'invectivent dans la section commentaires au sujet du conflit au Moyen-Orient et de hauts reponsables israéliens s'en prennent à l'actrice, défendue en retour par d'autres personnalités politique internationales.

La star de Harry Potter, qui est aussi ambassadrice de bonne volonté pour les Nations unies, a publié une photo d'une manifestation de soutien à la Palestine (qui s'est déroulée en mai dernier à Chicago, selon RFI). Au premier plan, comme collé sur la photographie, un panneau porte la phrase "Solidarité est un verbe". En légende, l'actrice a retranscrit une définition de la solidarité par l'universitaire anglo-australienne Sara Ahmed.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Agacement en Israël

Si son message a été salué par de nombreux internautes, il a également énervé certaines personnalités politiques israéliennes. Gilad Erdan, représentant permanent d'Israël aux Nations unies, a condamné cette prise de position dans un tweet:

"La fiction fonctionne peut-être dans 'Harry Potter' mais pas dans la réalité. Si c'était le cas, la magie utilisée dans le monde des sorciers pourrait venir à bout du mal perpétré par le Hamas (qui opprime les femmes et cherche à annihiler Israël) et par l'Autorité palestinienne (qui soutient le terrorisme). Voilà quelque chose que je soutiendrais!"

Danny Danon, qui a occupé le poste de Gilad Erdan jusqu'en 2020, a quant à lui ironisé avec une référence à l'univers de Harry Potter pour accuser l'actrice britannique d'antisémitisme: "10 points retirés à Gryffondor pour être antisémite."

"Témoigner de la solidarité aux Palestiniens, ce n'est pas de l'antisémitisme"

Ces réactions ont été condamnées par de nombreux internautes, qui accusent des "extrémistes" de "se servir des accusations d'antisémitisme" pour faire taire le soutien aux Palestiniens. Le militant palestinien Mohammed El-Kurd a répondu au tweet de Danny Danon: "Pleure plus fort, ça me fait rire".

Comme l'a repéré CNN, la femme politique britannique Sayeeda Warsi, membre de la Chambre des Lords, a également répondu à Danny Danon: "Témoigner de la solidarité aux Palestiniens, ce n'est pas de l'antisémitisme. Ces tentatives constantes d'étouffer tout soutien aux Palestiniens doivent être dénoncées."

Emma Watson n'a pas réagi. Comme le rappelle le Guardian, l'actrice de La Belle et la bête a fait part de son soutien à plusieurs causes à de nombreuses reprises. Féministe revendiquée, elle a ouvert son compte Instagram à des militants climatiques l'année dernière à l'occasion de la Cop 26. En 2015, elle figurait dans la liste des 100 personnes les plus influentes au monde publiée par Time magazine.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles