Polémique après une séance de dédicace de Miss France en Moselle

Magali Rangin
·1 min de lecture
Miss France 2021, lors d'un événement dans un centre commercial de Moselle samedi 2 janvier 2021 - BFMTV
Miss France 2021, lors d'un événement dans un centre commercial de Moselle samedi 2 janvier 2021 - BFMTV

Les images sont impressionnantes. Une importante foule était venue assister à une séance de dédicace d'Amandine Petit, Miss France 2021, ce samedi 2 janvier dans un centre commercial en Moselle. La nouvelle Miss France, bardée de son écharpe, y fait face à une foule certes masquée et distanciée, mais compacte.

Sur les réseaux sociaux, ces images suscitent des critiques, alors qu'en Moselle, région particulièrement touchée par le covid-19, le couvre-feu commence désormais à 18 heures.

"Une incompréhension alors que les cinémas, théâtres, salles de spectacles, parcs de loisirs, restaurants ou discothèques eux sont fermés", note ainsi le compte twitter de la radio locale MixLor Radio.

Le député LaREM de Moselle Christophe Arend, a lui aussi réagi sur BFMTV.

"Est-ce que c'est du bon sens, après neuf mois de restrictions, de sevrage de culture, de restaurants, d'animations, de proposer un 2 janvier, alors qu'on vient de resserrer un tour de vis avec un couvre-feu à 18 heures, d'organiser la venue de Miss France dans un centre commercial?", s'est-il interrogé

"On pourrait faire mieux, confirme Bruno Megarbane, chef du service de réanimation médicale et toxicologique de l'hôpital Lariboisière, invité à réagir sur notre antenne. "Malgré tout, lorsqu'on ne peut pas respecter la distanciation sociale, c'est là où il faut mettre le masque. Ici, le risque de transmission du virus est extrêmement faible, puisque les personnes ont mis un masque", souligne-t-il cependant.

Article original publié sur BFMTV.com