Poitiers : Avec ce nouveau manège, « les visiteurs hurlent toutes les 3 minutes dans nos jardins », déplorent des voisins du Futuroscope

·1 min de lecture

WAAAAAAAAAAAAAAA ! - Les nouvelles montagnes russes du Futuroscope remplissent si bien leur fonction qu’elles arrachent des cris aigus aux occupants des wagonnets, perturbant la tranquillité des riverains

Le parc du Futuroscope promettait des « sensations fortes » avec sa nouvelle attraction « Objectif Mars » et le problème, c’est qu’elle tient bien toutes ses promesses… Les montagnes russes, première attraction en extérieur du parc, arrachent aux visiteurs des cris stridents, entendus jusque dans les jardins des riverains qui n’en peuvent plus. Pendant les sept mois de fermeture forcée du Futuroscope en 2020 pour cause de crise sanitaire, il a engagé la construction d’un mur antibruit pour un montant de 800.000 euros. Mais depuis sa réouverture le 9 juin dernier, les cris sont repartis de plus belle, sans différence notable pour la grande majorité des riverains.

« C’est invivable »

Selon les études menées en amont, le manège était pourtant conforme à la législation en vigueur, mais les riverains l’entendent d’une autre oreille. « Ce n’est pas en termes de décibels mais toutes les trois minutes ça hurle dans nos jardins et c’est de 9 heures à 22h30 de mars à septembre, cela ne s’arrête jamais, c’est invivable », témoigne Elsa, une riveraine qui vit à un kilomètre environ du parc et dont la maison n’est pas derrière le mur antibruit.

Un mur anti-bruit a été installé mais ne satisfait pas les riverains.
Un mur anti-bruit a été installé mais ne satisfait pas les riverains. - B.Colin / 20 Minutes

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
VIDEO. Poitiers : Le projet d’Arena Futuroscope dévoilé
Angoulême : Imagiland, un parc d’attractions sur le thème de la BD ouvrira en 2023
Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : Comment le Futuroscope envisage-t-il de rouvrir son parc ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles