Poissy : le nombre des poids lourds en transit en baisse

Rémy Fontaine
Poissy, ce jeudi. Les poids lourds ont été arrêtés aux entrées de la ville

La municipalité souhaite que les camions ne traversent plus la ville sans s’y arrêter.


Les agents de la police municipale, neuf élus et 15 bénévoles ont été mobilisés toute la journée de ce jeudi pour empêcher les poids lourds en transit de circuler dans les rues de Poissy. Le but de la municipalité, à l’origine de cette opération, est qu’il n’y ait plus de poids lourds traversant la ville sans s’y arrêter. « Cet objectif sera difficile à atteindre tant que le bouclage de l’autoroute A104 ne sera pas terminé », concède néanmoins le maire (LR) Karl Olive.

Selon l’élu, le transit des camions pose plusieurs problèmes. « Cela génère une pollution olfactive, environnementale et sonore, ainsi que des difficultés de circulation », détaille-t-il.

Une opération de comptage a eu lieu de 9 heures à 11 heures, avec trois barrages filtrants placés aux différentes entrées de la ville. À ces endroits stratégiques, les policiers et les bénévoles, en gilets orange, font arrêter les poids lourds de plus de 3,5 t. Si le conducteur doit livrer des produits à Poissy, alors il peut poursuivre son chemin. Dans le cas contraire, il doit faire demi-tour.

Sur les 214 camions contrôlés durant ces deux heures, 118 (soit 55,1 %) étaient en transit. C’est moins que l’an passé. Lors des précédentes journées sans poids lourds, le 31 mai 2018, ils étaient 194 sur 275 (70,5 %) et 145 sur 250 (soit 58 %) le 18 octobre. « L’opération porte ses fruits, se félicite Karl Olive. Le nombre de véhicules n’ayant rien à faire dans Poissy continue de baisser. »




Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Louveciennes : le salon de massage était une maison de passe
Ce que l’Europe a financé dans les Yvelines
Avant le baccalauréat, Sartrouville offre une coach à ses lycéens
Saint-Germain - Les Mureaux : dernière ligne droite pour réviser Sciences Po
Ile-de-France : les braqueurs de la prostituée en prison