Poissy : les deux genoux brisés à coups de marteau pour une dette de 5 000 €

Julien Constant
Poissy : les deux genoux brisés à coups de marteau pour une dette de 5 000 €

L’agresseur présumé, connu de la police judiciaire après avoir échappé à un règlement de compte sur fond de trafic, a été arrêté aux Mureaux avec l’aide des policiers du Raid.


Une simple demande de paiement d’une dette semble à l’origine d’un déchaînement de violence inouï. Un homme de 29 ans a été mis en examen, ce jeudi soir, à Versailles, pour séquestration et violence. Il est soupçonné d’avoir enlevé un homme de 35 ans avant de lui briser les deux genoux à coups de marteau, en février dernier, à Poissy.

L’affaire commence dans le quartier Beauregard, lorsque la victime vient avec un ami tenter de récupérer une somme de 5 000 € issue de la vente d’une voiture, qu’on ne lui a pas versée. Mais le débiteur, connu de la police judiciaire après avoir échappé à un règlement de compte sur fond de trafic, n’entend visiblement pas payer cette dette. Accompagné de deux complices, il emmène manu militari le demandeur dans une voiture. Le véhicule roule dans la ville pendant près d’une heure et le jeune homme brise les deux genoux de son créancier à coups de marteau.

Le trentenaire est finalement abandonné sur le parking de l’hôpital de Poissy où il est secouru. Peu après les faits, il recevra un message de son agresseur, qui lui conseille d’oublier cette histoire et son argent. Cet homme originaire de Seine-Saint-Denis, qui s’est vu accorder cent jours d’incapacité totale de travail (ITT) par l’unité médico-légale après son agression, ane l’entend visiblement pas de cette orielle, et dépose plainte.

Son agresseur, un boxeur réputé dangereux, a été interpellé mardi, aux Mureaux, avec l’aide des policiers du Raid. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, où il a préféré garder le silence.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Yvelines : une ancienne «fille d’à côté» condamnée pour violences conjugales
Saint-Germain-en-Laye : des œuvres d’art à tous les coins de street
Chanteloup-les-Vignes : incidents en cascade à la Noé
Mis au point à Saint-Cyr-l’Ecole, ce mur végétalisé blindé protège des attentats
Saint-Quentin-en-Yvelines : deux jours pour apprendre les gestes qui sauvent