« Poissonnière » : un député LREM sanctionné pour « injures sexistes »

Source AFP
·1 min de lecture
Pierre Henriet a été élu député de la cinquième circonscription de Vendée en 2017. 
Pierre Henriet a été élu député de la cinquième circonscription de Vendée en 2017.

Richard Ferrand a sifflé la fin des débats. Après avoir condamné « fermement » les propos tenus par Pierre Henriet, député LREM de Vendée, à l'égard de la députée LFI Mathilde Panot, il a acté une sanction. L'élu de la majorité qui avait traité l'Insoumise de « poissonnière » dans l'hémicycle a écopé d'une sanction financière, a décidé le président de l'Assemblée nationale mardi, selon des sources parlementaires. En conférence des présidents de groupes parlementaires, Richard Ferrand (LREM) a indiqué avoir « appliqué » à Pierre Henriet un « rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal », soit la privation pendant un mois du quart de l'indemnité parlementaire attribuée au député. Une décision saluée par Mathilde Panot sur les réseaux sociaux. Sur son compte Twitter, l'élue a salué « l'une des rares fois de notre histoire que l'Assemblée nationale condamne l'un de ses membres pour injures sexistes », évoquant une « avancée majeure ».

« Il n'y a autour de la table ni saint ni martyr », a toutefois tenu à souligner le président de l'Assemblée en présence de Mathilde Panot, condamnant plus largement les « débordements de langage », à « de nombreuses reprises, de la part de députés de plusieurs groupes dès le début de la législature », y compris des Insoumis. Le titulaire du perchoir a listé une série de propos insultants depuis 2017, comme un « facho » lancé par le communiste Stéphane Peu à la non-inscrite proche du RN Emmanuelle Ménard, un « vendu » lâch [...] Lire la suite