Le point sur les franchises de Daech qui frappent en Afrique

franceinfo Afrique avec AFP
·1 min de lecture

Entre la chute de Baghouz dans l'Est syrien, le 23 mars 2019, et fin février 2021, le groupe Etat islamique a revendiqué 5 665 opérations militaires dans 30 pays, selon l’AFP, qui cite un analyste spécialiste de Daech qui requiert l'anonymat et publie ses recherches sur le compte Twitter Mister_Q. Si le plus grand nombre des attaques répertoriées ces deux dernières années ont eu lieu en Irak et en Syrie, plusieurs régions du continent africain ont été visées par des groupes armés affiliés à Daech. Les plus actifs sont l'EIGS, ISWAP, ADF et al-Shabab (qui n'ont pas de liens avec les Shebabs somaliens affiliés à Al-Qïda). Des nébuleuses aux objectifs souvent flous mais avec une capacité de nuisance certaine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'EIGS dans la zone des Trois frontières

Ce groupe revendique la plupart des attaques perpétrées dans l’immense région du Sahel, notamment dans la zone dite des Trois frontières (Mali, Burkina Faso, Niger). L'Etat Islamique dans le Grand Sahara (EIGS) vise aussi bien les militaires que les civils dans ces trois pays visés également par l'organisation rivale Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Désigné ennemi numéro un par la France (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi