Point final. Les eurodéputés ratifient l’accord post-Brexit

Financial Times (Londres)
·1 min de lecture

Le vote du Parlement européen, mardi 27 avril, constituait la dernière étape pour valider définitivement le traité signé entre Londres et Bruxelles à la fin de l’année 2020. Mais la nouvelle relation entre les deux rives de la Manche est déjà empoisonnée par le dossier nord-irlandais.

Sans surprise, le Parlement européen a validé mardi 27 avril l’accord commercial et de coopération post-Brexit scellé à la fin de l’année dernière. Entré en application de manière provisoire le 1er janvier, le texte devait encore passer entre les mains des eurodéputés.

“Si le Parlement britannique a donné son feu vert au traité de 1 449 ​pages en une journée fin décembre juste avant la fin de la période de transition, les élus européens ont demandé plus de temps pour l’examiner”, précise le Financial Times. Finalement, après plusieurs reports, l’accord a été adopté par 660 voix contre 5.

“Excellente nouvelle de voir le Parlement européen se prononcer massivement en faveur de zéro barrière douanière ni quotas”, a réagi le Premier ministre britannique, Boris Johnson, dans la foulée de l’annonce du résultat du vote, mercredi matin. “Il est maintenant temps de se tourner vers notre future relation avec l’UE.”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La brûlante question nord-irlandaise

Cette nouvelle relation connaît déjà de premières secousses, note le Financial Times, entre le bras de fer lié à la livraison de vaccins anti-Covid et les incidents provoqués en Irlande du Nord par certains aspects de l’accord commercial. “Londres et Bruxelles sont sous pression, précise le quotidien londonien. Il leur faut trouver des solutions pour calmer les tensions autour du protocole nord-irlandais.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :