Le point sur les 3,2 milliards d’e-mails et mots de passe piratés

·2 min de lecture

Article actualisé le samedi 13 février grâce aux informations de Numerama.Elle a été présentée comme l'une des plus grosses bases de données de mots de passe et emails volés. Mise en ligne par un cybercriminel sur un forum de hackers, COMB (Compilation of Many Breaches), c'est son nom, promet l'accès à 3,2 milliards d'emails et mots de passe de comptes piratés lors de récentes attaques informatiques contre des géants du web comme LinkedIn ou encore Netflix.

Mais selon Numerama, si le travail n'est pas "sans intérêt", il n'est pas non plus "dangereux", d'autant que la plupart des fuites étaient déjà connues. Selon nos confrères, la base regroupe des adresses Gmail et Hotmail, mais également bien d'autres. En outre, le mot de passe associé à l'adresse email n'est pas forcément celui de l'adresse email en question.

Les nombreuses approximations rapportées depuis par rapport à la source première, à savoir CyberNews, sont dues au fait que ce denier a mis en avant son moteur de recherche permettant, dit-il, de vérifier si son adresse email est concernée. Or selon Numerama, il ne regroupe pas encore les données du COMB.

>> A lire aussi - Mémoriser et sécuriser ses mots de passe

Dans les faits, COMB n'a fait qu'agréger des données déjà connues depuis plus de cinq ans pour certaines d'entre elles. Selon Numerama toujours, toutes les fuites étaient déjà connues. La base de données sort tout de même du lot de part ses chiffres : 4.000 fichiers ainsi que 3,28 milliards de paires emails/mots de passe.

Le risque avec ce genre de base de données est que des hackers tentent d'exploiter les données regroupées, en tentant de voler des comptes. Mais selon Numerama, bien qu'il y ait énormément de paires, il n'y aurait que peu de risques. D'une part à cause de multiples données périmées ; d'autre part, parce que les données ont déjà été exploitées.

Face à cela, il est nécessaire de vérifier tout de même si ses données personnelles ont été touchées, via l'outil de référence gratuit "Have (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Couvre-feu : ce qui est autorisé pour les départs en vacances
La solution trouvée par Courchevel pour les skieurs fait bondir les écologistes
Froid, gel... échec cuisant pour les bus électriques amiénois
Covid-19 : Moderna veut augmenter de 50% la capacité de ses flacons de vaccin
Anticor : le délai d'instruction est prolongé, l'agrément prorogé