PODCAST. Sixième Science, épisode 93 : les dernières découvertes concernant Toumaï

HANDOUT / CNRS / AFP

Pour son 93e épisode, Sixième Science revient sur l’analyse du fémur de Toumaï, le premier des préhumains, qui se tenait debout au sol et dans les arbres et se déplaçait parfois en quadrupède.

C’est un os de la cuisse, un fémur, qui aura fait couler beaucoup d’encre. Celui-ci appartient en effet à Toumaï, le premier des préhumains. 20 ans après sa découverte dans le désert tchadien, l’analyse de cette portion du squelette a enfin parlé. Pour son 93e épisode, Sixième Science, le podcast scientifique de Sciences et Avenir et 20 Minutes, vous dévoile les dessous de ces travaux.

Des années de controverse

Au micro, Rachel Mulot, journaliste spécialiste des sujets liés à la paléontologie à Sciences et Avenir répond aux questions de Romain Gouloumès de 20 Minutes et vous raconte comment les scientifiques peuvent désormais affirmer qu’il y a sept millions d’années, Toumaï se tenait debout au sol et dans les arbres tout en se déplaçant aussi parfois en quadrupédie.

Voilà des années que la controverse régnait à propos du mode de locomotion de ce primate. Une étude récente d’auteurs français (CNRS et Université de Poitiers) et tchadiens parue dans la prestigieuse revue Nature suggère cette fois que sa démarche était très différente de celle des gorilles et que Toumaï pourrait être un précurseur de la lignée humaine.

Un ancêtre de grand singe ?

"Notre étude renforce l’idée d’une bipédie acquise très précocement dans notre histoire mais encore associée à des possibilités de déplacement sur quatre membres dans les arbres", précisent les chercheurs interrogés par la journaliste. Pour ces travaux, des mesures fines par microtomographie ont été réalisées, les fragments osseux ayant été analysés sous toutes les coutures. Mais l’histoire n’est sans doute pas finie car d’autres spécialistes - comme l’un des complices d’Yves Coppens, Michel Brunet, le découvreur du fémur - estiment que Toumaï était plutôt un ancêtre de grand singe que le premier des préhumains.

En attendant la fin de cette controverse, vous aurez sans doute le temps de relire plusieurs fois l’article au complet dans le numéro de Sciences et Avenir daté octobre, ou de redécouvrir tous les articles concerna[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi