PODCAST. Sixième Science, épisode 80 : Mieux vivre avec les robots

Pour son 80e épisode, Sixième Science vous explique comment les chercheurs en robotique sont en train de façonner les robots de demain afin que les consommateurs les adoptent plus facilement.

Demain, vous parlerez sans doute à l’oreille de votre robot ! Dans ce 80e épisode, le podcast scientifique de Sciences et Avenir et 20 Minutes, vous explique comment les chercheurs en robotique travaillent à optimiser les interactions entre robots et humains.

Des robots qui interpellent

Au micro, Arnaud Devillard, journaliste spécialiste des questions high-tech à Sciences et Avenir répond à Romain Gouloumès de Ensemble, ils vous présentent les derniers venus sur la planète Robot. Comme , le grand salon américain de la high-tech. Doté d’une tête particulièrement mobile recouverte d’une peau synthétique, celui-ci cligne des yeux, sourit, s’étonne, interpelle… Ou bien aussi Eva, une tête humanoïde bleue et capable de prendre les mêmes expressions que la personne lui faisant face.

Attention à l'apparence humaine

Mais attention à ne pas non plus fabriquer de robots trop ressemblants, ce qui pourrait en effet être contre-productif, avertissent différents chercheurs interrogés par Arnaud Devillard. Selon une étude finlandaise, pour une même décision faite par une machine, plus celle-ci aura une apparence humaine, plus son choix sera jugé immoral ! Méfiance aussi avec la féminisation des machines. En mai 2019, un rapport de l’Unesco préconisait en effet de plutôt développer des interfaces neutres qui préviendraient d’emblée l’utilisateur qu’il ne s’agit "que" de machines…

En attendant de partager votre quotidien avec un robot, prenez donc le temps de découvrir le sujet au complet dans le numéro de Sciences et Avenir daté avril 2022 ou . Vous pouvez aussi vous plonger dans les archives de Sixième Science ou vous y abonner gratuitement, ici sur .

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles