Podcast : la seule opération de l'Histoire avec un taux de mortalité de 300%

Emma Hollen, Journaliste scientifique
·2 min de lecture

Né le 28 octobre 1794, l’Écossais Robert Liston s’est illustré comme l’un des chirurgiens les plus brillants de son siècle. Dès le début de sa carrière professionnelle, il se démarque comme un praticien volontaire et dévoué, capable de traiter des patients jugés causes perdues par ses pairs. N'hésitant pas à remettre en question les méthodes de ceux qui l’ont précédé, il laisse derrière lui de nombreuses inventions. Et son nom est encore enseigné aujourd'hui dans les écoles de médecine.

« Robert Liston, le chirurgien le plus rapide de l'Ouest » est le cinquième épisode inédit de notre podcast sur les traces des aventuriers de la science. Découvrez-le dès à présent sur vos plateformes de podcast favorites.

Robert Liston, le chirurgien le plus rapide de l'Ouest !

Outre sa dévotion et son talent, Robert Liston avait un autre atout crucial pour son époque : sa rapidité. Opérant en effet à une période où l'anesthésie n'a pas encore été introduite, il souligne l'importance de pratiquer des interventions courtes, capables de limiter au maximum la douleur infligée au patient, mais aussi la quantité de sang perdue durant l'incision ou l'amputation. Il sera d'ailleurs surnommé « le scalpel le plus rapide de l’Ouest » par le docteur et historien de la médecine Richard Gordon.

Alors que d’autres médecins perdaient régulièrement un patient sur quatre sur la table d’opération, Liston se distingue avec seulement un patient sur dix passant de vie à trépas lors de ses interventions. Ses opérations deviennent des performances à part entière, où le chirurgien montre sa dextérité pendant que ses assistants le chronomètrent. Malheureusement pour lui, c'est aussi ce talent qui lui vaudra sa plus grande déconvenue : une opération avec un taux de mortalité de 300 %, que nous vous proposons de découvrir dans ce podcast.

Chasseurs de Science a besoin de vous pour vivre !

Vous aimez ce podcast ? Faites-le-nous savoir ! Si ces explorations temporelles vous plaisent, pensez à nous laisser une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura