Le podcast environnement du HuffPost : L'enver(t) du décor

·27 min de lecture
L'enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost. (Photo: Le HuffPost/Camille Soudain et Priscille Didier)
L'enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost. (Photo: Le HuffPost/Camille Soudain et Priscille Didier)

ÉCOLOGIE - Conventions citoyennes, manifestations, marches, loi climat, COP et rapports du Giec... Ces dernières années, la biodiversité, le climat et l’environnement en général sont devenus des sujets incontournables. Face à l’urgence climatique et à l’effondrement de la biodiversité, tout le monde a son idée et est appelé à agir (ou arrêter d’agir). Mais encore faut-il savoir pourquoi, comment et dans quel sens.

Dans “L’enver(t) du décor”, le podcast environnement du service science du HuffPost, nous vous proposons d’apprendre comment agir (vraiment) pour l’environnement et d’aller contre les idées reçues, dans une discussion décontractée à bâtons rompus. En clair, de faire un tri (sélectif) sur des sujets liés à l’écologie.

Le podcast environnement “L’enver(t) du décor” est disponible sur toutes les plateformes (Apple Podcast/iTunes, Spotify, Deezer, Google Podcast, Podcast Addictif, etc). Alors n’hésitez pas à vous abonner et à nous laisser votre avis dans un commentaire ou avec une note. Sur les réseaux sociaux, vous pouvez nous interpeller avec le hashtag #ldd et toute l’équipe du podcast est joignable par mail à l’adresse suivante: lenvertdudecor@huffpost.fr. Fin 2020, ce podcast a rejoint la liste des 10 podcasts préférés d’Apple Podcasts.

Sommaire

  • Épisode 38 : Le métaverse sauvera-t-il notre planète?

  • Épisode 37 : Comment vivre la COP26 sans déprimer

  • Épisode 36 : Les fournisseurs d’électricité font-ils du greenwashing?

  • Épisode 35 : Vous n’avez rien compris au débat sur l’automobile et l’écologie

  • Épisode 34 : Pourquoi tous les écolos ne sont-ils pas décroissants ?

  • Épisode 33 : Le programme de l’Enver(t) du décor pour cette année présidentielle

  • Épisode 32 : Les requins vont-ils se multiplier près des plages à cause du réchauffement climatique?

  • Épisode 31: Glace maison, crème glacée, glace italienne... rafraîchissez-vous sans réchauffer la planète

  • Épisode 30: Vos sandales de plage en plastique risquent-elles de polluer l’océan?

  • Épisode 29: Les méduses vont-elles envahir les côtes bretonnes à cause du réchauffement?

  • Épisode 28: Pêche à pied en vacances, voici les règles écolos à respecter

  • Épisode 27: Faut-il bannir les jet-skis pour préserver l’environnement?

  • Épisode 26: Les crèmes solaires sont-elles les ennemis de l’environnement?

  • Épisode 25: Mer ou montagne, quelles vacances respectent le plus l’environnement?

  • Épisode 24: La peur de l’effondrement écologique est une bénédiction, voici pourquoi

  • Épisode 23: Peut-on être de droite et écolo?

  • Épisode 22: Déménager à la campagne pour l’environnement, fausse bonne idée

  • Épisode 21: Pourquoi c’est la disparition d’animaux moches qui doit nous inquiéter

  • Épisode 20: Les pires emballages de nos plats à emporter pour l’environnement ne sont pas toujours ceux qu’on croit

  • Épisode 19: Ne dites plus qu’on “détruit la planète”, c’est plus pervers que ça

  • Épisode 18: Nos petits gestes pour l’environnement, ça sert vraiment?

  • Épisode 17: L’énergie nucléaire, meilleure amie des écolos ?

  • Épisode 16: Faut-il vivre nu pour ne pas déshabiller la planète?

  • Épisode 15: L’espace, poubelle ou roue de secours de la planète Terre ?

  • Épisode 14: Les toilettes sèches ne sont pas que pour vos voisins hippies

  • Épisode 13: Le Bitcoin peut-il être écolo ?

  • Épisode 12: Pourquoi on ne remplace pas tout le plastique par du verre

  • Épisode 11: Un sapin de Noël peut-il être écologique? Un conte de Noël pour le savoir

  • Épisode 10 : Votre chat est il une catastrophe environnementale ?

  • Épisode 9: Faut-il devenir vegan ou apprendre à mieux composer son assiette pour sauver la planète

  • Épisode 8 : Peut-on critiquer la technologie sans être un Amish?

  • Épisode 7: Trump a-t-il vraiment été si catastrophique pour l’environnement?

  • Épisode 6: L’hydrogène, un danger écologique de plus ?

  • Épisode 5: Supprimer des mails pour sauver la planète, cette fausse bonne idée

  • Épisode 4: Des arguments face à la phrase climatosceptique “un demi-degré, c’est rien”

  • Épisode 3: Covid-19 et réchauffement climatique, même problème ?

  • Épisode 2: Pourquoi manger local ne sauvera pas la planète

  • Épisode 1: Est-il irresponsable de continuer à faire des enfants?

  • Comment vous abonner au podcast

Épisode 38 : Le métaverse sauvera-t-il l’environnement?

Mark Zuckerberg nous en a fait la promesse. Un métaverse, c’est un peu comme si on pouvait prolonger tous les éléments de notre vie, le travail, les sorties, les voyages, dans un espace accessible sur internet, où on vit notre vie via un avatar.

Mais au-delà d’un projet qui a de quoi inquiéter autant que réjouir, cette nouvelle approche du réseau social et de la vie en ligne a des conséquences sur l’environnement. Les serveurs, les casques de réalité virtuelle, les ordinateurs... tout cela laisse une empreinte carbone numérique qui n’est pas négligeable.

Et pourtant, la Terre pourrait bien nous remercier si nous décidions de nous enfermer pour vivre uniquement des aventures en ligne. Mais si vivre notre vie dans notre salon, c’est laisser respirer la nature, nous ne pouvons pas nous passer d’elle. La nature, dehors, c’est le réel, et pour l’instant, aucune réalité virtuelle, même augmentée, ne changera cet impératif. Trop vivre dans le métaverse qui vient, n’est-ce pas perdre une part de notre aptitude à nous lier avec le monde qui nous entoure?

Épisode 37 : Comment vivre la COP26 sans déprimer

Saviez-vous que jusqu’à la COP26, on n’avait jamais écrit les mots ”énergie fossile” dans un texte officiel de cette instance onusienne? Et pourtant, les COP servent de boussole aux pays pour tenter de sauver l’environnement et d’endiguer le réchauffement climatique.

La COP21 a été un vent d’espoir, mais depuis, le souffle est retombé et la COP26 a accouché d’un texte en demi-teinte. Pour bien comprendre pourquoi cette COP (et les suivantes) était importante, il faut écouter cet épisode de notre podcast environnement, L’enver(t) du décor.

Épisode 36 : Les fournisseurs d’électricité font-ils du greenwashing?

Les offres d’électricité verte sont partout: vous en êtes peut-être l’un des consommateurs, dans une période où les prix de l’énergie flambent. Depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité à la fin des années 2000, la vente d’énergie issue du renouvelable est un argument marketing de poids, mais la réalité est plus complexe... et un peu moins “verte”.

Toutes les offres ne se valent pas, et le tableau n’est pas tout rose ou tout noir: heureusement, plusieurs classements ont été mis en place ces derniers mois, pour évaluer à quel point l’électricité vendue sert bien la transition écologique.

Épisode 35 : Vous n’avez rien compris au débat sur l’automobile et l’écologie

La voiture thermique pollue et il faut en finir avec ce mode de transport. Ce constat est évident d’un point de vue environnemental. Mais il n’y a pas de remède miracle, de solution unique pour remplacer ce qui a révolutionné notre vie depuis plus d’un siècle et a redéfini notre rapport aux distances.

Même si c’était possible, remplacer toutes les autos par des voitures électriques ne fonctionnerait pas. Et les modes de déplacements alternatifs, du vélo aux transports en commun, ne suffiront pas non plus. Face à une solution unique (mais aux conséquences dramatiques) qui a façonné notre monde, il convient d’inventer de multiples solutions à faire fonctionner de concert très vite. Reste à savoir comment financer une telle révolution.

Épisode 34 : Pourquoi tous les écolos ne sont-ils pas décroissants ?

Mi-septembre, c’était le 1er tour de la primaire écologiste. À cette occasion, l’Enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost, s’essayait au live vidéo pour la toute première fois... avec une thématique: la décroissance.

Si Delphine Batho n’a pas été qualifiée pour le second tour, dont le vote s’ouvre ce samedi 25 septembre et permettra de départager Yannick Jadot et Sandrine Rousseau, son thème phare est pourtant on ne peut plus écolo.

Dans cet épisode un peu spécial, on vous explique pourquoi la décroissance, ce n’est pas ce que vous croyez, et pourquoi elle va jouer un rôle considérable dans les débats, non seulement chez les écolos, mais ailleurs sur l’échiquier politique durant la campagne présidentielle.

On s’excuse d’avance pour la qualité sonore, moins bonne que d’habitude.

Épisode 33 : Le programme de l’Enver(t) du décor pour cette année présidentielle

Nouvelle année, deuxième saison pour le podcast environnement du HuffPost. Depuis plus d’une trentaine d’épisodes, L’Enver(t) du décor se propose de vous parler d’écologie sans prendre de gants, tout en évitant les clichés qui collent à la protection de notre planète.

Après avoir parlé d’énergie grise, d’animaux moches, de toilettes sèches ou encore de poubelles spatiales, le podcast revient pour une année qui sera rythmée par l’élection présidentielle à venir.

Dans ce programme, nous avons prévu d’évoquer bien sûr les propositions des candidats, mais sans oublier les fondamentaux de l’Enver(t) du décor: l’analyse rigoureuse des problèmes qui menacent notre biosphère, et des pistes pour un avenir moins sombre.

Épisode 32 : Les requins vont-ils se multiplier près des plages à cause du réchauffement climatique?

Bientôt “Les Dents de la mer” sur la plage de Lacanau? À l’image des méduses dont la présence sur le littoral ne fait qu’augmenter, poussée largement par le changement climatique, certains s’inquiètent de la multiplication des requins le long des côtes françaises. Mais est-ce bien le cas?

Dans L’Enver(t) du décor, le podcast environnement du service sciences du HuffPost, on a cherché cette fois-ci à connaître l’impact des bouleversements en cours sur les requins, et leur éventuel déplacement vers les côtes françaises.

Épisode 31: Glace maison, crème glacée, glace italienne... rafraîchissez-vous sans réchauffer la planète

Les préférences glacées, ça ne se discute pas. Chocolat, vanille, fraise des bois, pastèque, à l’italienne, avec ou sans cornet...de retour de la plage ou dans notre congélateur, elles sont toujours les stars des mois d’été. Pourtant, comme vous pouvez le découvrir dans ce nouvel épisode du podcast L’Enver(t) du décor, toutes n’ont pas le même impact sur la planète.

Mercredi 18 août, l’équipe du podcast environnement du HuffPost, se penche dans ce nouvel épisode sur les différentes sortes de glaces et leur bilan carbone, pour un résultat plutôt étonnant...

Épisode 30: Vos sandales de plage en plastique risquent-elles de polluer l’océan?

Coquillages, crustacés, UVA et UVB... Pendant l’été, l’Enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost, bouscule un peu ses habitudes.

À la place des thématiques de fond sur le climat ou l’écosystème qui sont souvent les nôtres, place chaque semaine à une réponse à une question précise sur les vacances d’été et l’environnement.

Ce mercredi 11 août, c’est sur une success story tricolore (et ses contrefaçons) que se penche le podcast. Les fameuses sandales méduse, en plastique, sont-elles dangereuses pour le littoral? Quel est leur bilan environnemental? La réponse dans cet épisode.

Épisode 29: Les méduses vont-elles envahir les côtes bretonnes à cause du réchauffement?

Parfois inoffensives, parfois dangereuses, souvent brûlantes: les méduses sont rarement les amies des baigneurs. À l’Enver(t) du décor, le podcast environnement du service sciences du HuffPost, on a décidé de savoir si, oui ou non, elles risquent d’envahir les côtes bretonnes à l’avenir...et le littoral français en général.

Alors pour tout savoir sur ce danger gélatineux, mais aussi découvrir dans quels pays les méduses ont forcé l’arrêt d’un réacteur nucléaire, ou pourquoi le drapeau breton vous semble être omniprésent, écoutez cet épisode.

Épisode 28: Pêche à pied en vacances, voici les règles écolos à respecter

Bigorneaux, crevettes, couteaux, petits crabes...pour beaucoup d’entre nous notamment à L’Enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost, la découverte de la vie qui peuple les côtes s’est faite entre deux rochers, ou au fond d’une petite mare d’eau salée. Pêcher à marée basse, seulement armé d’un filet, cela s’appelle la pêche à pied: une activité très populaire, pour s’émerveiller tout autant, voire plus, que ramener des prises.

Mais cette activité, pratiquée en vacances par deux millions de Français, ne doit pas se faire sans le respect d’un certain nombre de règles, au risque de nuire, parfois gravement, à la faune et la flore locale: voici quelques règles à respecter.

Épisode 27: Faut-il bannir les jet-skis pour préserver l’environnement?

Lancés à plus de 100 km/heure sur l’eau, bondissant au gré du clapot, les jet-skis font fureur sur les côtes françaises. Mais ils sont aussi l’ennemi de bien des vacanciers, qui leur reprochent un bruit plus que dérangeant...et de véritables nuisances pour l’environnement.

Mercredi 21 juillet, l’équipe de L’Enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost, se penche dans ce nouvel épisode estival sur ces scooters de mers et leur impact écologique. Alors, faut-il ou non passer à la planche à la voile cet été?

Épisode 26: Les crèmes solaires sont-elles les ennemis de l’environnement?

Coquillages, crustacés, UVA et UVB... Pendant l’été, l’Enver(t) du décor, le podcast environnement du HuffPost, bouscule un peu ses habitudes.

À la place des thématiques de fond sur le climat ou l’écosystème qui sont souvent les nôtres, place chaque semaine à une réponse sur question précise que vous nous avez posée sur les vacances d’été et l’environnement.

Ce mercredi 14 juillet, une interrogation sur l’impact écologique de nos indispensables crèmes solaires et les solutions (ou non) pour épargner ce surplus de pollution à la planète.

Épisode 25: Mer ou montagne, quelles vacances respectent le plus l’environnement?

Pendant l’été dans l’Enver(t) du décor, on a décidé de changer un peu les choses. À la place des thématiques de fond sur le climat ou l’écosystème qui sont souvent les nôtres, on a décidé, chaque semaine, de répondre à une question précise sur les vacances d’été et l’environnement.

Pour ce premier épisode de notre série estivale, à écouter en haut de l’article ou en s’abonnant ci-dessous, une interrogation toute simple: entre travailler en douceur son teint à la plage et une rando sportive à la montagne, quelle pratique, quelle destination respecte le plus l’environnement?

Épisode 24: La peur de l’effondrement environnemental est une bénédiction, voici pourquoi

Savoir que l’on va dans le mur, est-ce le premier pas pour le surmonter, ou simplement la réalisation qu’il n’y a plus rien à faire?

La collapsologie, la science de l’effondrement, est une discipline à l’honneur depuis maintenant plusieurs années, à mesure que les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour la planète. Mais ses penseurs sont-ils crédibles, et où peut-on aller ensuite, au-delà d’un constat très sombre?

Épisode 23: Peut-on être de droite et défendre l’environnement?

Les scrutins approchent, les affiches se multiplient et les programmes se précisent, avec une tendance de fond pour tous les partis: parler d’environnement. Si l’écologie est marquée à gauche en France, notamment via EELV, les promesses fleurissent également sur les programmes de LR pour les élections régionales de 2021.

Être écolo et de droite, un paradoxe? Une réussite marketing? Une opinion parfaitement valide? De Valérie Pécresse, candidate LR pour les régionales en Île-de-France à sa réélection, en passant par Nicolas Sarkozy et même George Pompidou, nous explorons la question dans ce nouvel épisode.

Épisode 22: Déménager à la campagne pour l’environnement, fausse bonne idée

Avec les multiples confinements, les urbains ont fui temporairement la promiscuité et le bruit de la ville pour le grand air. Résultat? L’habitat rural n’a jamais été aussi prisé.

Parfois, on se dit que partir à la campagne, c’est aussi faire un geste pour l’environnement. Adieu le goudron, vive les pissenlits. Sauf que ce n’est pas si simple. La ville, grâce à sa densité de population et à ses économies d’échelle, est plus écolo qu’il n’y paraît.

Alors, quel mode de vie est le plus vert? À la campagne, quels sont les éléments qui nuisent au climat et à l’environnement?

Épisode 21: Pourquoi c’est la disparition d’animaux moches qui doit nous inquiéter

Qu’ils soient, invertébrés, unicellulaires ou mammifères majestueux, soyeux ou gluants, mignons ou atroces, les êtres vivants qui composent la biodiversité de notre environnement n’existent pas pour nous faire plaisir, et encore moins pour nous ressembler.

Et même s’il est humain d’avoir une petite préférence entre les ours polaires et les anémones, cela ne doit pas influencer la priorité qu’on leur réserve dans la protection de la nature qui nous entoure. L’importance d’une espèce dans l’écosystème n’a rien à voir avec sa beauté: nos préjugés peuvent même s’avérer dangereux pour la planète.

Épisode 20: Les pires emballages de nos plats à emporter pour l’environnement ne sont pas toujours ceux qu’on croit

Votre poubelle déborde de boîtes en plastique vides, les restes de votre commande de déjeuner ou de dîner? Vous n’êtes pas les seuls. Avant la pandémie de Covid, les livraisons à domicile représentaient environ 1% du secteur de la restauration: aujourd’hui, c’est 8%!

Une explosion qui ne va pas sans poser de graves questions d’impact environnemental, avec la multiplication des emballages à usage unique utilisés pour transporter la nourriture du restaurant jusqu’au consommateur. Quel emballage est le moins coûteux pour la planète? Des solutions existent-elles?

Épisode 19: Ne dites plus qu’on “détruit la planète”, c’est plus pervers que ça

Est-on vraiment en train de “détruire” la planète? Même si elle est en train de prendre un sacré coup de chaud, la planète en a vu d’autres. Et on pourrait même dire que malgré les bouleversements environnementaux qu’elle est en train de vivre, elle s’en remettra... Ce qui ne veut pas dire que c’est une bonne nouvelle: ni pour la planète, ni pour la biosphère, ni pour nous les humains.

Le bouleversement du climat et les extinctions d’espèces qui l’accompagnent sont catastrophiques, et vont avoir des conséquences à long terme auxquelles il faut s’adapter... dès maintenant. Attention dans le cas contraire à un avenir où les éponges seront mieux armées que nous pour s’adapter à l’ère nouvelle.

Épisode 18: Nos petits gestes pour l’environnement, ça sert vraiment?

On le répète à longueur de podcast, face à l’urgence environnementale, tout le monde est appelé à agir pour la planète. Il y a une métaphore qui résume cela parfaitement, c’est celle du colibri. Alors que la forêt brûle, les animaux sont inertes. Seul le colibri va chercher de l’eau dans la rivière avec son petit bec. Et quand on lui dit que ses efforts sont dérisoires, il répond: “Je le sais, mais je fais ma part”.

Une philosophie notamment popularisée en France par Pierre Rabhi et Cyril Dion, fondateurs du mouvement Colibris. Mais à quel point est-ce utile pour l’environnement de “faire sa part”? Est-ce que ça ne pourrait pas même être carrément contre-productif?

Individualiser un problème global, c’est prendre le risque de diluer la responsabilité, de mal prioriser les actions nécessaires. D’un autre côté, ces petits gestes peuvent permettre de faire changer les normes morales et sociales. C’est tout le débat posé par cet épisode.

Épisode 17: L’énergie nucléaire, meilleure amie des écolos ?

Et si nucléaire rimait avec énergie solaire? En France en particulier, de nombreux acteurs de l’atome veulent y croire: non seulement l’énergie atomique a toute sa place dans la production électrique, mais elle pourrait accompagner la montée en puissance des énergies renouvelables. Le nucléaire ne produit quasiment pas de CO2, un atout d’un poids sans égal pour lutter contre le réchauffement climatique.

Mais 10 ans après la catastrophe de Fukushima, le débat n’a rien de serein: en face des partisans du nucléaire, les opposants à cette énergie très centralisée et gloutonne en financements disposent de solides arguments, que nous passons au fil de la critique dans cet épisode interrogeant le lien entre nucléaire et environnement.

Épisode 16: Faut-il vivre nu pour ne pas déshabiller la planète?

Les défilés de mode coûtent bien cher à l’environnement. Mais le problème est bien plus vaste: la pollution liée au prêt-à-porter, à l’habillement, c’est plus que les vols internationaux et le trafic maritime mondial réunis: 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre chaque année.

Alors, vous pensiez avoir le réflexe vert en achetant vos vêtements d’occasion via des applis de type Vinted? Mais cela ne suffira pas à inverser le train de la fast fashion, comme vous pouvez le découvrir dans cet épisode.

Épisode 15: L’espace, poubelle ou roue de secours de la planète Terre ?

Et si, étrangement, l’espace nous permettait de préserver la planète? Il y a bien sûr les satellites, alliés de plus en plus indispensables pour cartographier les rejets humains et l’évolution de notre climat, mais ce n’est pas tout.

Minage d’astéroïdes, bases sur la lune, usines en orbite... Notre système solaire pourrait bien nous servir à trouver et exploiter ailleurs les ressources dont nous manquons sur Terre. Science-fiction? Pas si sûr, si l’on en croit des acteurs plutôt bien informés. Dans cet épisode, on fait le point sur les fantasmes et vraies promesses de la conquête spatiale pour l’environnement.

Épisode 14: Les toilettes sèches ne sont pas que pour vos voisins hippies

Les toilettes sèches, ce n’est pas seulement pour les hippies. Il faut bien comprendre que nos toilettes classiques ne sont pas idéales du tout, même si elles sont devenues plus économes. Une chasse d’eau, c’est 20% de l’eau utilisée par un foyer. C’est jusqu’à 12 litres d’eau à chaque utilisation! 141 milliards de litres sont salis chaque jour à coups de chasses d’eau.

Les toilettes sèches ont connu des évolutions stupéfiantes ces dernières années en direction des pays en voie de développement. Dans l’Hexagone aussi, elles pourraient répondre au problème grandissant de la pollution des sols et des rivières. C’est ce que vous allez découvrir dans cet épisode.

Épisode 13: Le Bitcoin peut-il être écolo ?

Créé en 2009 après la crise financière afin de proposer une alternative aux banques et au système financier, le Bitcoin fait régulièrement parler de lui quand il atteint de nouveaux sommets.

Mais en dehors de son aspect spéculatif, cette cryptomonnaie est aussi régulièrement critiquée pour son impact sur le climat. Car pour qu’il existe, le Bitcoin a besoin de faire tourner beaucoup, beaucoup d’ordinateurs. S’il s’imposait véritablement, certains pensent même qu’il pourrait à lui seul nous faire passer la barre des 2°C de réchauffement.

Mais la réalité est plus complexe. Les aficionados du Bitcoin affirment carrément qu’il pourrait être écolo, voire aider la transition énergétique. Alors, la cryptomonnaie, amie ou ennemie du climat? Début de réponse dans cet épisode.

Épisode 12: Pourquoi on ne remplace pas tout le plastique par du verre

Tout le monde est aujourd’hui d’accord: l’omniprésence du plastique est un problème. Utilisé pour tout emballer, tout conserver, tout recouvrir, il est un problème pour notre planète.

Recyclable à l’infini et très peu dangereux pour la santé, le verre est la nouvelle valeur montante. Une appétence renouvelée qui n’est pas seulement due à ses qualités, mais aussi au fait que l’on cherche un mode de vie où on jette moins, où on gâche moins et où, in fine, on pollue moins. Et pour cela, le verre n’est pas la solution unique.

Le retour du verre nous oblige à nous poser des questions environnementales importantes: la construction de filières de recyclage et de réutilisation, le besoin de faire moins de déchets lorsque nous consommons, la conservation des ressources naturelles... Des enjeux qui sont en ce moment l’objet de discussions et de votes, comme vous pouvez le découvrir dans cet épisode.

Épisode 11: Un sapin de Noël peut-il être écologique? Un conte de Noël pour le savoir

Pour sauver la planète, faudra-t-il sacrifier le sapin de Noël? En septembre dernier, le maire écolo de Bordeaux, Pierre Hurmic, a expliqué qu’il ne mettrait “pas d’arbre mort sur les places de la ville”.

Derrière cette polémique, quel est le coût environnemental caché derrière cet arbre de Noël dans notre salon? En clair, peut-on encore couper des sapins juste pour fêter Noël en 2020?

La réponse courte est oui, sans hésitation. Même en s’y prenant de la pire manière, cela ne représente que 0,14% de l’empreinte carbone annuelle moyenne d’un Français. Une goutte d’eau dans l’océan du réchauffement.

Fin de l’histoire? Pas vraiment, car cette question en appelle d’autres, bien plus complexes. Pour les aborder avec légèreté, Le HuffPost a imaginé un conte de Noël écolo dans cet épisode de fin d’année

Épisode 10 : Votre chat est-il une catastrophe environnementale?

La principale menace pour la biodiversité, c’est l’homme. Mais l’amour des Français pour les félins se fait de plus en plus au détriment des petits mammifères et des oiseaux.

Vous pensez peut-être que le constat est alarmiste, mais le problème est bien là, et il va falloir rapidement trouver des solutions, et des solutions qui dépassent les petits gestes comme vous pouvez l’entendre dans le dixième épisode de “L’enver(t) du décor”.

Épisode 9: Faut-il devenir vegan ou apprendre à mieux composer son assiette pour sauver la planète

L’alimentation, c’est un quart des émissions de CO2 de la planète. Et dans notre assiette, l’empreinte carbone de la viande est vraiment hors catégorie. Alors faut-il devenir vegan pour sauver le monde? Ce podcast est la suite de notre épisode consacré au manger local.

La solution serait-elle de faire ce que certains d’entre vous font sûrement déjà, c’est à dire vivre de lait d’avoine, de quinoa et de tofu pour préserver la biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique? Malheureusement (ou heureusement, c’est à vous de voir), les choses ne sont pas si simples. Car quand on parle assiette, il faut penser aussi à la santé bien sûr, mais surtout penser global. Et donc ne pas oublier le coût économique et l’acceptation culturelle.

Épisode 8: Peut-on critiquer la technologie sans être un Amish?

Revenir à la lampe à huile ou sauter à pieds joints dans la nouveauté... Et s’il y avait une autre voie que la désormais célèbre opposition d’Emmanuel Macron qui ne croit pas au “modèle Amish” ?

Cette vision des choses impose l’idée selon laquelle il n’y pas d’alternative à la modernité qui vient, cette modernité incarnée ici par la technologie 5G. C’est-à-dire plus de données, plus de vitesse, et certains diront, plus de consommation, voire plus de pollution.

Mais sur le climat, le développement durable et la protection de la planète en général, que ce soit avec la 5G ou la lampe à huile, on fonce dans le mur. Alors que faire? On va voir ensemble que la réponse est bien plus nuancée que cette dichotomie.

Épisode 7: Trump a-t-il vraiment été si catastrophique pour l’environnement?

“Le concept de réchauffement climatique a été inventé par les Chinois pour nuire à la compétitivité de l’industrie américaine” avait d’ailleurs déclaré plus tôt le président américain... Alors d’accord, ce tweet climato-sceptique de Donald Trump date d’avant sa prise de fonction, mais depuis, il n’a pas changé d’un pouce, joignant le geste à la parole pour défaire en masse les mesures environnementales de son prédécesseur, Barack Obama.

Dis comme ça, le tableau a l’air bien sombre, mais il n’est peut-être pas si dramatique qu’il en a l’air pour la planète, comme vous allez le découvrir dans cet épisode.

Épisode 6: L’hydrogène, un danger écologique de plus?

C’est le plus simple et le plus petit de tous les atomes. Pourtant, l’hydrogène pourrait bien être la clé de notre transition énergétique. Voitures, industrie, chauffage, pile à combustible, avions… ses partisans parlent d’une révolution à venir dans l’énergie verte. La France et l’Allemagne vont même y investir des milliards!

Sauf que l’hydrogène n’est pas si écologique que ça. Actuellement, c’est même plutôt une catastrophe environnementale de plus, car si cette énergie est propre, la manière de l’obtenir ne l’est pas du tout. Et si l’on entend beaucoup parler d’hydrogène “vert”, il y a encore du chemin à parcourir.

Épisode 5: Supprimer des mails pour sauver la planète, cette fausse bonne idée

À l’heure où nos habitudes numériques changent, ou le télétravail devient la règle plutôt que l’exception, que les séries rythment nos discussions à la machine à café et où les Français passent plus de 2 heures par jour sur internet, le sujet est inévitable. Notre empreinte carbone numérique, ce que nous prenons à la planète avec nos habitudes d’internautes, de téléspectateurs ou de gamers, cela représente quelque chose comme 2% du CO2 émis par l’hexagone.

Alors il est logique d’essayer de faire quelque chose. Mais croire qu’en supprimant ses mails, on a participé, au moins un petit peu, à la grande bataille de notre temps, c’est une erreur. Trier vos mails a un impact ridicule sur le climat. Pire, c’est même contre productif. Pour réduire son empreinte carbone numérique, il faut déjà comprendre ce qui pollue vraiment. Et une fois qu’on a compris cela, il faut se rendre compte qu’on ne peut pas agir sur tout. C’est ce que nous expliquons dans cet épisode, lié à notre dossier éditorial sur l’empreinte carbone numérique.

Épisode 4: Des arguments face à la phrase climatosceptique “un demi-degré, c’est rien”

“Oh ça va, c’est pas un demi-degré qui va changer le monde”. Cette phrase, on l’a tous entendu au moins une fois. Il faut dire que les occasions sont de plus en plus nombreuses de débattre de notre impact sur le réchauffement climatique: emballement des émissions de gaz à effet de serre, montée des océans et du niveau de la mer, fortes chaleurs, fonte de la banquise, des glaciers et du pergélisol...

Le problème, c’est que cette phrase, malgré les prédictions du Giec, elle semble à première vue assez logique. Après tout, on voit des écarts de température énormes sur la planète. Alors pourquoi quelques dixièmes de degré changeraient-ils quelque chose? Eh bien, pour des raisons pas si évidentes que ça. Découvrez quelques arguments scientifiques pour répondre à cette phrase climatosceptique dans ce nouvel épisode de L’enver(t) du décor.

Épisode 3: Covid-19 et réchauffement climatique, même problème ?

En 2020, les Nations-Unies ont qualifié la pandémie de Covid-19 de “plus grand défi de l’humanité depuis la seconde guerre mondiale”, évoquant une crise allant bien plus loin qu’un problème de santé, s’inquiétant notamment de ses conséquences socio-économiques sur le monde entier. Des mots qui auraient tout à fait pu être écrits au sujet du réchauffement climatique et du péril qu’il fait peser sur l’humanité.

Les liens entre Covid-19 et réchauffement climatique sont nombreux, mais ce ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Pour le comprendre, il faut déconstruire quelques idées reçues à propos du trafic de pangolins, de notre rapport à la catastrophe et du confinement. Et ça, c‘est justement ce qu’on adore faire à “L’enver(t) du décor”.

Épisode 2: Pourquoi manger local ne sauvera pas la planète

Avec ce deuxième épisode, on parle de notre assiette. L’alimentation, c’est un quart des émissions de CO2 dans le monde, et ça c’est énorme. Alors ça vous est arrivé, à vous aussi, ne dites pas non, d’hésiter au rayon légumes frais. Entre les courgettes d’Espagne et celles qui viennent de Picardie. Bon, le prix n’était pas le même, mais vous vous êtes dit “c’est quand même mieux pour la planète d’acheter des produits locaux, direct au producteur”.

Oui mais voilà, il y a un gros problème: la part du transport dans la pollution lié à l’alimentation, c’est… accrochez-vous… uniquement 6%. A première vue donc, l’empreinte carbone de votre assiette dépend de beaucoup d’autres choses. Alors, acheter et manger local, est-ce que ça ne servirait pas un peu à rien? Il y a en tout cas plus urgent, comme vous pouvez le découvrir dans cet épisode.

Épisode 1 : Est-il irresponsable de continuer à faire des enfants?

Dans ce premier épisode, Le HuffPost s’intéresse à un phénomène en expansion: les “ginks”, pour “green inclination no kid” (pas d’enfant par choix écologique). Mais renoncer à faire des enfants, est-ce vraiment bon pour l’environnement?

Il faut dire qu’il y a de quoi se poser des questions. Du côté du climat, de la biodiversité, de la pollution, on voit à quel point le chemin emprunté par notre civilisation va dans le mauvais sens. Et plus la démographie augmente, plus nous consommons, plus nous produisons de CO2, plus nous créons indirectement de la déforestation. Une étude de 2017 affirmait même qu’en terme d’empreinte carbone, ne pas mettre un enfant au monde est un choix de vie qui serait plus de 20 fois plus efficace, par exemple, que de renoncer à tout jamais à rouler en voiture.

Alors ne plus faire d’enfants, ce serait la solution à nos problèmes d’environnement? En fait, les choses sont bien plus compliquées que ça. Pour comprendre pourquoi, écoutez notre épisode ci-dessus ou sur votre appli de prédilection.

Comment vous abonner à notre podcast environnement

Un podcast n’est rien d’autre qu’un programme audio consultable sur internet. En clair, c’est de la radio, mais quand vous voulez. L’enver(t) du décor dure entre 10 et 25 minutes en moyenne.

Pour écouter un épisode ou s’abonner, il est plus simple de passer par une application sur smartphone. Il y en a de nombreuses, mais voici les meilleures et les plus simples d’utilisation:

Apple Podcasts

C’est aujourd’hui l’application majoritairement utilisée et le moyen le plus simple si vous êtes équipé d’un produit Apple, notamment d’un iPhone. Si c’est le cas, pour accéder à L’enver(t) du décor, cliquez ici et n’oubliez pas de nous laisser un commentaire sur l’application.

Spotify

La fameuse plateforme de streaming propose également de s’abonner à vos podcasts préférés. Pour ce faire, cliquez ici.

Deezer, Google Podcast, application Android...

Vous pouvez également écouter et vous abonner à L’enver(t) du décor sur la plupart des applications de podcast disponibles en cliquant ici. Si votre app n’est pas proposée, elle devrait l’être très rapidement, n’hésitez pas à nous prévenir grâce au hashtag #lenvertdudecor ou par mail (lenvertdudecor@huffpost.fr).

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles