PMA : pourquoi les femmes célibataires sont majoritaires dans les nouvelles demandes

Alors que la procréation médicalement assistée (PMA) est ouverte à toutes les femmes , aux couples comme aux célibataires, les chiffres montrent que ce sont les femmes célibataires qui sont majoritaires. Elles représentent 53% des nouvelles demandes au premier trimestre 2022. Parmi elles, Sandrine, 39 ans, souhaitait depuis des années entamer un parcours de PMA, alors que la loi a été votée il y a un an, en 2021. Pour elle, cela a été un soulagement. "Être mère, c'est l'aboutissement d'un parcours de vie", relate-t-elle au micro d'Europe 1.

Cette femme célibataire explique qu'elle a "toujours cherché à rencontrer quelqu'un pour mener ce parcours, mais ce n'est pas si simple", ajoute-t-elle. "Des fois, on ne rencontre pas. Ce n'est pas pour autant qu'on n'a pas le même sens à être parent. On peut très bien être parent tout seul à partir du moment où on prend le temps de réfléchir à la question et de mettre en place tout ce qu'il faut pour le bien-être de l'enfant", poursuit Sandrine.

>> LIRE AUSSIPMA : tout ce qu'il faut savoir sur la procréation médicalement assistée

Une explosion des demandes

Pour Bénédicte Blanchet, coprésidente de l'association Mamans solos, le fait que les femmes célibataires soient majoritaires est le signe d'une évolution de la société. "Aujourd'hui, les femmes veulent sortir de cette obligation d'être en couple pour pouvoir fonder une famille", affirme-t-elle, évoquant que les chiffres ont été "sous-estimés".

"On parlait surtout des femmes qu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles