PMA pour toutes : le Parlement adopte le projet de loi de bioéthique

·1 min de lecture
Le gouvernement table sur des premiers « parcours de PMA » dès la fin de l'été et des premiers enfants conçus ainsi avant fin 2021.
Le gouvernement table sur des premiers « parcours de PMA » dès la fin de l'été et des premiers enfants conçus ainsi avant fin 2021.

Cette décision était attendue de pied ferme par de nombreuses femmes. Via un dernier et large vote de l'Assemblée, le Parlement a adopté définitivement mardi 29 juin 2021 le projet de loi de bioéthique et sa mesure emblématique d'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Au terme de près de deux ans de navette parlementaire, la promesse de campagne d'Emmanuel Macron a été validée par 326 voix contre 115 et 42 abstentions, par-delà les clivages partisans.

La liberté de vote était de mise et la plupart des groupes politiques se sont partagés, même si la gauche s'est prononcée majoritairement pour, et la droite contre, comme le Rassemblement national (RN). Les textes d'application ont été préparés afin « que des premiers enfants puissent être conçus avant la fin de l'année 2021 », a promis le ministre de la Santé Olivier Véran. Le Premier ministre Jean Castex a salué sur Twitter « une loi de liberté, de progrès et d'égalité », le patron des députés La République en marche (LREM) Christophe Castaner « un jour historique » dans « un quinquennat de progrès ».

Une loi qui fait débat

Un recours auprès du Conseil constitutionnel de députés Les Républicains (LR) et Union des démocrates et indépendants (UDI) pourrait cependant retarder de quelques semaines la promulgation de la loi. L'extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes célibataires est attendue depuis des a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles