Plusieurs ténors de la droite appellent à une primaire pour 2022

·1 min de lecture
PLUSIEURS TÉNORS DE LA DROITE APPELLENT À UNE PRIMAIRE POUR 2022

PARIS (Reuters) - Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau et Hervé Morin appellent à l'organisation rapide d'une primaire ouverte de la droite et du centre en vue de l'élection présidentielle de 2022 en France, dans une tribune publiée lundi par le Figaro.

A la veille d'une réunion de la direction de LR pour discuter du mode de nomination d'un candidat, la présidente ex-LR de l'Île-de-France, le président LR de la région Auvergne-Rhône Alpes, le président du groupe LR au Sénat et le président centriste de la région Normandie rejettent ainsi l'idée, avancée par le président LR Christian Jacob, de la désignation d'un candidat via des enquêtes d'opinion.

"Que des sondages, dont la fiabilité est plus que jamais mise en doute, fassent office de moyen de sélection de notre candidat ne peut satisfaire personne", écrivent les quatre personnalités dans les colonnes du Figaro.

"Que cette décision éminente soit prise par un cénacle plus ou moins restreint serait tout autant une impasse. Il faut donc s'en remettre au système le plus clair, le plus démocratique : le vote. Un vote populaire, le plus large possible, ouvert à tous les sympathisants de la droite et du centre. Un vote qui donnera force et légitimité au vainqueur et à l'équipe de France qui devra se rassembler autour de lui."

Déjà candidat à la présidentielle, le président (ex-LR) de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, rejette de son côté l'hypothèse d'une primaire.

(Reportage Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles