Plusieurs syndicats appellent à se mobiliser jeudi "pour la culture et contre l'extrême droite"

Manifestation d'opposants à l'extrême droite le 14 juin 2024 à Lyon (JEFF PACHOUD)
Manifestation d'opposants à l'extrême droite le 14 juin 2024 à Lyon (JEFF PACHOUD)

Une quinzaine de syndicats du spectacle vivant, du cinéma et de l'audiovisuel appellent à se mobiliser, jeudi, à "Paris et dans toute la France" "pour la culture et contre l'extrême droite".

A Paris, un rassemblement est prévu devant la Cinémathèque française, dans le 12e arrondissement.

"L’extrême droite étant aux portes du pouvoir, nos organisations mesurent leurs responsabilités dans ce moment déterminant pour la démocratie, pour toutes les travailleuses et travailleurs que nous représentons, pour nos secteurs et pour la France", écrivent ces organisations mardi dans un communiqué commun.

Parmi elles, figurent la CGT-Spectacle, la CGT Culture, la CFDT Culture, SUD Culture ou encore le Syndeac (syndicat national des entreprises artistiques et culturelles), le Profedim (producteurs, festivals), le Syndicat national des scènes publiques (SNSP)...

Ces syndicats décrivent les "grandes lignes" de ce que serait, selon elles, le projet du Rassemblement national pour leur secteur, si un gouvernement RN devait arriver au pouvoir après les élections législatives des 30 juin et 7 juillet: "remise en cause des libertés de création, de programmation, de diffusion et de la presse", "privatisation de l'audiovisuel public", "suppression du ministère de la Culture", "reprise en main des théâtres, opéras, orchestres en changeant à dessein les directions comme l'a fait (Giorgia) Meloni en Italie", "menaces sur l'intermittence du spectacle"...

"Nous appelons l’ensemble du secteur à se mobiliser (...) jeudi et les jours suivants, à Paris et dans toute la France, pour défendre le service public et ses moyens, lutter contre la réforme d’assurance-chômage, (...) et pour lutter contre l’extrême droite et ses idées !", lancent-ils.

Un précédent rassemblement, jeudi dernier à Paris, avait réuni quelques centaines de personnes.

kp/may/law/lbx