Plusieurs élèves privés d'école à distance à cause de problèmes techniques

·1 min de lecture

C’est le retour de l’école à la maison… et de ses inconvénients. Pendant toute cette semaine et pour la totalité des élèves de primaires, collèges et lycées, l’enseignement se fait depuis un écran d’ordinateur à domicile. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron lors de sa dernière prise de parole concernant le coronavirus, mercredi dernier. Mais depuis mardi matin, dans plusieurs régions françaises, il est impossible pour les élèves de se connecter afin de suivre leurs cours en visioconférence.

"On a essayé avec tous nos ordinateurs, le téléphone et il n’y a aucun accès au site", souffle Lucie, maman de trois enfants. Depuis 9h30, elle essaye avec sa fille Salomé, en troisième, de se connecter à l’Espace numérique de travail (ENT). Résignées, elles ont dû trouver une solution. "Je l’ai laissé dans sa chambre pour pouvoir gérer les deux autres enfants", confie Lucie.

Six régions touchées

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, en déplacement dans une école dans le 15e arrondissement de Paris, a tenté de s’en expliquer. "Ça dépend des collectivités locales. Certaines régions dépendent d’un opérateur privé qui a eu un incendie à Strasbourg il y a quelques temps. Cet opérateur n’a donc pas pu faire face à l’afflux de connexions ce matin", avance-t-il en guise de premier élément de réponse. Jean-Michel Blanquer assure également que ces collectivités "sont à pied d’œuvre pour changer cela". "J’espère que d’ici ce soir, ces problèmes-là seront réglés", poursuit-il....


Lire la suite sur Europe1