"Plush" : Le premier film français financé par des NFT

La crypto-monnaie s'invite au cinéma. Selon "Le Parisien", la société Illuminart et les studios Rooftop Production et Karlab planchent actuellement sur le premier film financé par des NFT (Non-fungible token), des "jetons non-fongibles", qui correspondent à des titres de propriété numériques. Le long-métrage a déjà un nom, "Plush", et sera conçu par des graphistes ayant collaboré avec "Moi, moche et méchant", "Les Minions", "Le Grinch", "Tous en scène" et "Comme des bêtes".

"Chaque acheteur d'un NFT Plush devrait voir sa mise multipliée par trois"

Pour financer le film, n'importe qui pourra s'offrir l'un des 50.000 nounours qui sera présent dans la fiction d'animation. Dès la mi-mai, le site www.PlushNFT.io permettra aux particuliers de s'offrir un ourson digital au prix de 1.250 euros. Toutes les peluches seront créées aléatoirement et seront révélées une à deux semaines plus tard. Si la base de l'ourson est à chaque fois similaire, chaque nounours sera unique, avec par exemple des plumes, des ailes, une crête, une mine fâchée, des accessoires et une couleur particulière. Chaque acheteur aura ensuite un certificat de propriété numérique.

Outre la simple acquisition de la peluche numérique, les détenteurs de NFT "Plush" deviendront officiellement co-producteurs du film d'animation. Ils pourront participer à l'écriture du scénario grâce à un système de votes et se partageront 80% des profits du long-métrage au box-office. "Puisque les recettes...

Lire la suite


À lire aussi

"Les Méchants" : Bande-annonce du premier film de Mouloud Achour avec Romain Frayssinet, Djimo et Heuss l'Enfoiré
Adjani, Binoche, Duris : Les premiers castings des grands noms du cinéma français
"Kaamelott" : Le tournage du premier film va commencer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles