Plus de 70% des Français jugent "normal" que les dépenses de santé augmentent

Plus de 70% des Français jugent "normal" que les dépenses de santé augmentent

Pour les Français, la santé n’a pas de prix. C’est ce qu’il ressort du baromètre d’opinion annuel de la Drees réalisé par l’institut BVA. Ils considèrent toutefois que le système est “mal géré”.

Les Français jugent-ils “normal” que les dépenses en matière de santé augmentent ? Oui, pour une grande majorité d’entre eux (plus de 70%), selon le baromètre d’opinion annuel de la Drees réalisé par l’institut BVA, le service statistique des ministères sociaux, publié ce mercredi 1er juillet. Un chiffre en hausse par rapport aux dernières années. 55 à 58% de la population trouvaient ça “normal” en 2013, 67% en 2017. Pis, 61% des sondés estiment qu’il est plus important de maintenir au niveau actuel les prestations sociales et les remboursements d’assurance maladie plutôt que de réduire le déficit de la “Sécu”. Un score en hausse de neuf points par rapport à 2015.

Mais cela ne les empêche pas d’avoir un esprit critique sur le sujet. Ils sont 80% à estimer que “les dépenses de santé sont trop élevées car le système n’est pas bien géré”, soit une baisse de six points par rapport à 2013. Les avis divergent également sur la qualité des soins médicaux en fonction des structures. Si 85% des sondés s’estiment satisfaits des médecins généralistes et des infirmiers et 77% des médecins spécialistes en ville et des dentistes, ce taux chute concernant le milieu hospitalier et les cliniques privées. 69% des personnes interrogées se disent satisfaits de la qualité des soins offerts par les hôpitaux publics. Ils sont 65% à partager cet avis pour les cliniques privées et les maternités, et seulement 46 % pour les urgences hospitalières (-11 points en cinq ans).

À noter enfin que deux tiers des sondés considèrent que la solidarité doit avant tout être l’affaire de l’État, des collectivités locales ou de la Sécurité Sociale.