Plus de 60.000 Syriens d'Alep seraient en route vers la Turquie

Alep, bombardée par les forces gouvernementales syriennes. Des dizaines de milliers d'habitants de la grande ville du nord de la Syrie, se dirigent vers la frontière turque en raison de l'intensification des bombardements, a annoncé jeudi le Premier ministre turc à l'occasion de la conférence des pays donateurs qui se déroule à Londres. /Photo prise le 4 février 2016/REUTERS/Abdalrhman Ismail (Reuters)

LONDRES (Reuters) - Des dizaines de milliers d'habitants d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie, se dirigent vers la frontière turque en raison de l'intensification des bombardements, a annoncé jeudi le Premier ministre turc à l'occasion de la conférence des pays donateurs qui se déroule à Londres. "Des dizaines de milliers de nouveaux réfugiés attendent aux portes de Kilis à cause des bombardements aériens et des attaques contre Alep", a déclaré Ahmet Davutoglu, faisant écho à une information qu'il dit avoir apprise après son départ pour la capitale britannique. Kilis est une province du sud de la Turquie frontalière d'une zone de Syrie tenue pour l'essentiel par les rebelles. "Soixante à soixante-dix mille personnes des camps du nord d'Alep se dirigent vers la Turquie. Je n'ai pas la tête à Londres, mais à notre frontière... Comment reloger tous ces gens supplémentaires qui arrivent de Syrie ? Trois cent mille personnes vivant à Alep sont prêtes à partir pour la Turquie", a-t-il ajouté. Selon un source militaire syrienne, la ville, cible d'une grande offensive lancée en début de semaine avec l'appui de l'aviation russe, pourrait être très vite encerclée par les forces gouvernementales et leurs milices. (William James, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles