Pluies torrentielles et inondations en Chine

Des pluies torrentielles records et des inondations ont frappé le centre et le sud de la Chine, provoquant l'évacuation de plus de 220 000 habitants. La province du Guangdong et la région voisine du Guangxi ont été particulièrement été touchées par ces intempéries qui ont provoqué des glissements de terrain. De nombreux cours d'eau ont dépassé leurs niveaux d'alerte. Des écoles ont été transformées en abris temporaires pour accueillir les personnes déplacées.

Des pluies torrentielles record en Chine ont provoqué inondations et glissements de terrain dans le sud du pays, ainsi que l'évacuation préventive de centaines de milliers d'habitants, ont rapporté mardi les médias officiels.

Les fortes précipitations sont fréquentes à la fin du printemps et au début de l'été, principalement dans le centre et le sud du pays, des régions où sont par ailleurs implantées de nombreuses usines.

Ces derniers jours, des pluies diluviennes frappent la dynamique province du Guangdong (sud) et menacent la logistique, au moment où les chaînes d'approvisionnement sont déjà sous tension à cause des restrictions anti-Covid.

La ville de Shaoguan, située à environ 200 km au nord de la capitale provinciale Canton, a émis mardi une alerte rouge aux inondations, soit le niveau le plus élevé des services de la météorologie chinoise.

Des écoles ont été transformées en abris temporaires et des centaines de tentes ont été dressées sur un terrain de sport, selon des images publiées par les médias.

La région voisine du Guangxi (sud) est frappée pour sa part par les pires précipitations depuis 2005, selon les médias locaux. Des habitants ont été évacués sur des canots pneumatiques et des eaux boueuses ont inondé des zones résidentielles.

D'après les services météorologiques locaux, 28 rivières de la région ont dépassé les niveaux d'alerte.

Dans le Fujian (est), province située en face de l'île de Taïwan, plus de 220.000 personnes ont préventivement quitté leur domicile depuis le début du mois, selon l'agence de presse Chine nouvelle.

Les précipitations dans le Guangdong, le Fujian et le Guangxi ont atteint en moyenne entre début mai et la mi-juin 621 millimètres, soit le niveau le plus élevé depuis 1961, d'après la météo nationale.

En 2021, la Chine avait connu de graves inondations, avec de très fortes précipitations dans le centre du pays qui avaient tué plus de 300 personnes.

La plupart sont mortes dans des inondations et des coulées de boue dans la grande ville de Zhengzhou, la plus touchée, où de nombreux automobilistes avaient été piégés par la montée soudaine des eaux dans des tunnels routiers.

AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles