Les pluies torrentielles au Bénin font quatre décès et des milliers de sinistrés

Au Bénin, les pluies et la montée des eaux ont occasionné des graves inondations. Bilan : déjà quatre décès enregistrés, et des milliers de sinistrés. Le gouvernement a décidé renforcer les moyens de prévention et d’intervention. Des grandes actions de sensibilisation et surtout des appels à la prudence et à la vigilance sont en cours via les médias communautaires.

Avec notre correspondant à Cotonou, Jean-Luc Aplogan

Les relevés des bassins des fleuves Niger et Ouémé varient entre 8 et près de 10 mètres. Mercredi, cinq communes, deux au nord et trois au sud, étaient encore en alerte rouge.

Selon nos informations, la cellule de prévisions et d’alerte recensait quatre décès au 7 septembre 2022. Il y aurait d’autres pertes en vies humaines, que la cellule ne comptabilise pas comme victimes directes des inondations.

Autre chiffre : plus de 10 000 sinistrés recensés et une trentaine d’écoles, de routes et de ponts inondés ou endommagés. Des images impressionnantes de routes coupées, de pertes agricoles, d’habitations détruites ont été partagés sur les réseaux sociaux.

Selon le gouvernement, les prévisions de Météo Bénin prévoient en 2022 une quantité de pluies supérieure à la moyenne observée les années précédentes. Toute la plateforme intervenant dans la gestion des risques et les catastrophes est mobilisée, le gouvernement annonce le renforcement des mesures de protection civile.


Lire la suite sur RFI