Pluies record dans le Gard : "La première fois que je vois une catastrophe pareille"

·1 min de lecture

Une personne y est encore portée disparue, mais aucune victime, excepté un "blessé léger" par la foudre, n'a pour l'instant été officiellement signalée. Mardi, le Gard a été frappé par de violents orages et de très fortes pluies, amenant le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à se rendre sur place, et de nouvelles perturbations sont attendues dans la journée. Et du côté des habitants, l'heure est au constat des dégâts. A Vergèze, l'un des villages les plus touchés par les inondations, à 20 kilomètres au Sud-Ouest de Nîmes, la maire de la commune de 5.000 habitants estime que c'est du jamais vu dans le département. 

"C'est la première fois que je vois une catastrophe pareille", assure Pascale Fortunat-Deschamps au micro d'Europe 1. "C'est au-delà d'impressionnant... Ce sont vraiment des pans entiers de murs, de maisons, qui étaient par terre." 

"Des quartiers entiers sinistrés"

"On est très content parce qu'on a aucune victime", poursuit l'élue. "Par contre, pour les dégâts matériels, il est trop tôt pour chiffrer quoi que ce soit", ajoute-t-elle, décrivant "des quartiers entiers qui ont été sinistrés", avec "des gens qui ont perdu beaucoup".

Sur place, on tente donc de se mobiliser pour venir en aide aux sinistrés. "On a ouvert un centre d'hébergement et on a recueilli des gens de la SNCF, puisqu'on a un TGV et un TER qui était coincé en gare de Vergèze. Les voies ferrées étaient sous l'eau."

"La priorité, c'est de reconstruire"

Dans le centre d'hébergement, sont également a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles