Des pluies de fer en fusion observées sur l'exoplanète Wasp-76b

Laurent Sacco, Journaliste

« Il y a plus de choses dans le Ciel et sur la Terre, Horatio, qu'il n’en est rêvé dans votre philosophie. » Cette citation célèbre du Hamlet de William Shakespeare peut sans aucun doute s'appliquer à WASP-76 b, une exoplanète découverte en 2016 dans le cadre d’une campagne d’observation menée avec WASP (Wide Angle Search for Planets), et à bien d'autres comme l’explique la vidéo ci-dessous.

Elle tire son nom de WASP, un consortium international de plusieurs organisations académiques effectuant une recherche ultra-grand angle d'exoplanètes par la méthode du transit à l’aide de deux observatoires robotiques en fonctionnement continu couvrant l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud. L’un se trouve à l'observatoire de Roque de los Muchachos à La Palma dans les îles Canaries, l’autre se trouve à l'Observatoire astronomique sud-africain, (en anglais South African Astronomical Observatory ; en abrégé Saao).

Mais, aujourd’hui WASP-76 b vient sur le devant de la scène à la suite d'un communiqué de l’ESO qu’accompagne une publication de la revue Nature. Il annonce que des astronomes l’étudiant à l’aide de l’instrument Espresso équipant depuis quelques temps le VLT, ont mis en évidence dans l’atmosphère de cette exoplanète des averses de fer en fusion !  

David Ehrenreich, professeur à l’Université de Genève en Suisse, et qui a conduit l’équipe à l’origine de cette découverte, explique en effet dans le communiqué : « Nous pourrions affirmer que cette planète est caractérisée par une météo pluvieuse en soirée, au détail près qu’il s’agit ici de précipitations de fer » . WASP-76 b vient donc rejoindre la liste des exoplanètes les plus étranges ayant fait l’objet d’une détection ou d’une étude au moyen des télescopes de l’ESO.


Un extrait de l'ESOCast portant sur les exoplanètes les plus étranges ayant fait l’objet de recherches au moyen des télescopes de l’ESO. Dans ce passage, le cas de WASP-76 b est abordé. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le...

> Lire la suite sur Futura