Publicité

Pluies diluviennes, inondations... la Californie submergée par une nouvelle rivière atmosphérique

Des torrents de boue dans les rues de Hollywood et de Beverly Hills, la célèbre plage de Malibu en alerte maximale : la Californie est en proie à une tempête hivernale exceptionnelle. Le gouverneur Gavin Newsom a déclaré l'état d'urgence pour huit comtés du sud de cet État de la côte ouest américaine, dont la mégalopole de Los Angeles.

Une alerte aux crues éclair et « potentiellement mortelles » était en vigueur ce 5 février pour l'ouest de Hollywood, Malibu, Santa Monica et Beverly Hills, aux États-Unis. Les résidents étaient appelés à regagner immédiatement un lieu en hauteur. Depuis dimanche matin, des vents violents, accompagnés localement de tornades et surtout de pluies torrentielles, s'abattent sur le sud de la Californie. Une première victime est décédée dans le nord de la Californie, écrasée par un séquoia dans son jardin.

Des coulées de boue emportent les voitures et même déjà quelques maisons. Des glissements de terrain bloquent plusieurs axes routiers. Et depuis hier soir, près d'un million de foyers sont plongés dans le noir. Dans le comté d'Orange, les habitants qui vivent le long des canyons et au moins une vingtaine de localités situées dans les montagnes ont reçu l'ordre d'évacuer.

Selon le service météorologique américain (NWS), 13 à 20 centimètres de pluie devraient tomber sur la région de Los Angeles, portant le total à plus de 35 centimètres de pluie en 48 heures à certains endroits. Et des dizaines de vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Los Angeles ont été annulés ou retardés, d'après le site de suivi flightaware.com.


Lire la suite sur RFI