Une pluie de plaintes à venir

Libération.fr

Le dossier ferait saliver plusieurs cabinets d’avocats. D’ores et déjà, le mouvement de consommateurs UFC-Que choisir s’est constitué partie civile dès que l’ouverture de l’information judiciaire à l’encontre de Renault a été rendue publique. Il a été suivi par l’association France Nature Environnement. Un avocat parisien indique par ailleurs à Libération avoir déjà collecté plusieurs dizaines de plaintes de propriétaires de voitures qui s’estiment trompés, puisque les véritables émissions de polluants de leur véhicule leur auraient été cachées. Ils seraient donc fondés à réclamer un dédommagement, voire le remboursement de leur voiture. Sachant que la DGCCRF a recensé 898 557 véhicules concernés par la «stratégie frauduleuse» d’homologation des moteurs, de nombreuses vocations de plaignants peuvent encore se révéler.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Des voitures option pollution incluse
Les actionnaires de Renault en pleine forme
Oubli
Le diesel, un moteur à détruire la santé
Des voitures option pollution incluse

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages