"Les ploucs, on s'en fout !" : Pascal Praud insinue que les élites ne respectent pas le confinement comme les gens de "la France d'en bas" (VIDEO)

·1 min de lecture

Comme à son habitude ces dernières semaines, Pascal Praud a accordé une large place au débat concernant la gestion de la crise du Covid-19, dans son talk-show L'heure des Pros, sur CNews. Ce soir, le Premier ministre Jean Castex pourrait annoncer de nouvelles mesures, à l'occasion de sa conférence de presse qui débutera à 18 heures. Une actualité qui a fait réagir le présentateur poivre et sel et son équipe de chroniqueurs. Il s'est dit persuadé qu'il n'y aurait pas de grand chamboulement à venir, même si de mesurettes étaient peut-être envisageables concernant éventuellement le milieu scolaire. Mais jamais avare en petites phrases polémiques, il a préféré critiquer certains aspects des restrictions en cours. Il a ainsi souhaité faire un petit aparté dont l'objet apparaissait simple : pointer le deux poids-deux mesures que sous-tend selon lui le confinement actuel et les mesures de restrictions. Avec un exemple qui n'a pas manqué de surprendre.

"Il y a une France a deux vitesses. Il y a une France qui contourne les règles, et puis il y en a d'autres qui sont obligés de les appliquer", commence-t-il par dire, après avoir bien précisé que sa démonstration allait quelque peu flirter avec "l'argument populiste". Puis de lâcher : "La coiffure, ça m'intéresse beaucoup. Voyez l'élite. Les racines blanches de toutes les femmes qui appartiennent à l'élite, vous n'allez pas les voir ! Parce qu'elles vont trouver le moyen de contourner et d'avoir un coiffeur à domicile. En revanche, les (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Mécontent, JoeyStarr tacle le gouvernement sur son compte Instagram
"Incroyable ! " Nagui stupéfait par un candidat de TLMVPSP qui refuse une somme colossale
Un candidat des Z'amours fait une allusion déplacée sur la femme de Bruno Guillon
Maeva Ghennam (Les Marseillais) raconte son agression : "Ils m'ont agressée et frappée"
Quotidien : Yann Barthès accuse Aya Nakamura de l'avoir planté à la dernière minute, elle réplique