Les plongeurs qui ont retrouvé Kiely à la recherche de deux autres femmes disparues

AP/SIPA

Le groupe Adventures With Purpose, qui a permis de retrouver le véhicule immergé de Kiely Rodni en Californie, avec son corps à l’intérieur, est à présent à la recherche de deux autres femmes portées disparues.

Ils ont trouvé le corps de Kiely Rodni, là où la police avait échoué. Le groupe de plongeurs amateurs Adventures With Purpose , qui ont réussi à localiser le véhicule immergé où l’adolescente se trouvait , a annoncé qu’il était désormais à la recherche de deux autres femmes disparues dans des affaires distinctes. L’organisme bénévole a fait savoir au magazine «People » qu’il allait tenter de retrouver Annette Adams et Jolissa Fuentes. La première, âgée de 75 ans, est portée disparue depuis le mois d’avril 2021. Selon la police, elle aurait été vue pour la dernière fois au volant de sa voiture. Jolissa Fuentes, âgée elle de 22 ans, a pour sa part été vue pour la dernière fois dans une station-service de Selma, en Californie, le 7 août dernier.

Elle aurait quitté une soirée après une dispute avec des amis. «Elle a juste expliqué qu’elle venait de se disputer avec ses amis, qu’elle allait à la station-service, et qu’elle serait de retour ensuite», a confié sa mère à «People». Elle s’est ensuite volatilisée. Adventures With Purpose, menée par le plongeur Doug Bishop, 39 ans, a été lancé il y a deux ans. Au total, le groupe affirme avoir résolu 24 affaires et localisé 500 voitures immergées dans l’eau, à travers le pays. «Lorsqu’une voiture disparait, c’est très alarmant. D’après mon expérience, il y a souvent une chance que la voiture soit sous l’eau, comme une chance qu’elle puisse toujours être sur le bord d’une route quelque part», a expliqué Doug Bishop à «People».

Les plongeurs ont fait la Une des médias la semaine dernière lorsqu’ils ont annoncé avoir retrouvé Kiely, 16 ans, disparue depuis une fête en Californie. Les amateurs d’Adventures with Purpose, qui se décrivent comme une «équipe de plongée sous-marine de(...)


Lire la suite sur Paris Match