Plombée par les grèves, l'activité des commerces chute en décembre

1 / 2

Plombée par les grèves, l'activité des commerces chute en décembre

Décembre a été, une nouvelle fois, difficile pour le commerce. Selon l’association Procos, qui rassemble plus de 300 enseignes et 60.000 magasins, l'activité du commerce spécialisé a plongé de 4% le mois dernier, plombée par les mouvements sociaux. L'impact est nettement supérieur à Paris, épicentre de la contestation, avec une baisse de 18% en décembre. Conséquence de la grève des transports, le commerce en gare a, lui, perdu 33% sur le dernier mois de l'année.

Un tiers des entreprises de son panel – qui compte le groupe Monoprix, les Galeries Lafayette, Fnac-Darty, Décathlon, Sephora, Paul ou McDonald's – a subi "une baisse nationale supérieure à -8 % sur le mois", précise l'association dans son baromètre mensuel. Les centres commerciaux de centre-ville, qui perdent plus de 9%, et les moyennes surfaces de périphérie, dont l'activité décline de 6 %, sont en première ligne. "Les magasins de rue de centre-ville (-0,3 %) et les centres commerciaux de périphérie (-2,2 %) ont en moyenne mieux résisté", souligne Procos.

"Très mauvaise" première semaine de soldes

Une baisse d'autant plus alarmante qu'elle succède à celle de décembre 2018, alors chahuté par le mouvement des gilets jaunes. Soit "deux années de suite à -4 % lors du mois le plus important de l’année", qui pèse en moyenne 20% du chiffres d'affaires annuel, s'inquiète Procos. Or, bien que l'activité soit en très légère hausse pour l'année 2019 (+0,1%), cela...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi