En pleine crise sanitaire et économique, peut-on encore réformer la France ?

·1 min de lecture

La crise sanitaire déclenchée par l'épidémie de Covid-19 et ses conséquences économiques ont poussé l'exécutif à concentrer ses efforts sur le temps court, notamment avec la stratégie du "quoi qu'il en coûte", destinée à soutenir l'emploi le temps que passe la tempête. Mais qu'en est-il du temps long, et des réformes structurelles qui avaient été promises par Emmanuel Macron ? Le président de la République a-t-il encore une marge de manœuvre pour réformer, ou son quinquennat va-t-il rester à l’arrêt jusqu’en 2022, alors qu'un retour à un niveau de production similaire à celui d'avant la crise n'est pas attendu avant la fin de son mandat ? En tout cas, si volonté réformatrice il y a, le chef de l’Etat devra soigneusement choisir la réforme à mener.

"Le temps pour réformer, ce n'est plus une affaire de mois, mais de semaines". Au sommet de l'Etat, on part du principe que l'on ne verra pas la fin de la crise sanitaire avant l'été, et qu'il est donc impossible de lancer le moindre grand chantier d'ici là.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 20 décembre

La réforme de la retraite repoussée à un prochain quinquennat ?

Il devrait donc y avoir une petite ouverture à la rentrée, mais reste encore à choisir quel dossier lancer en priorité. On a beaucoup parlé d'une réforme de la dépendance. "La crise sanitaire aura été un moment de solidarité envers les plus âgés, et il faut peut-être passer à autre chose", analyse un conseiller ministériel.

Qua...


Lire la suite sur Europe1