En pleine crise du Covid-19, l'augmentation de la dotation matérielle des députés fait polémique

franceinfo
·1 min de lecture

De l'agacement, une incompréhension et parfois même de la colère s'exprime chez une partie des membres de l'Assemblée nationale qui ont découvert, ces derniers jours, l'augmentation de 15% de la "dotation matérielle des députés". L'enveloppe passe ainsi de 18 950 euros par an à près de 21 800 euros, soit une majoration de 2 850 euros environ. Cette décision des questeurs du Palais Bourbon, prise le 14 janvier en pleine crise économique liée au Covid-19, est très malvenue estiment certains élus.

Les Français ont "besoin d'exemplarité"

Plusieurs députés se sont inquiétés de ce timing malheureux lors de la réunion du groupe La République en marche. Ils rappellent que la plupart d’entre eux utilisent à peine plus de la moitié de cette dotation. Très rares sont ceux qui dépassent le plafond actuel selon la députée LR Marie-Christine Dalloz : "Les Français, dans l'époque que nous connaissons, ont besoin aussi d'avoir de l'exemplarité, que nous nous imposions une certaine rigueur dans la gestion publique, c'est cela que je dénonce." Le gonflement de la dotation est d’autant moins compréhensible, dit Marie-Christine Dalloz, que les frais de taxis qu'elle est notamment censée couvrir ont forcément baissé cette année, confinement oblige.

Mais pour ceux qui ont décidé de cette hausse - (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi