Quel est cet « œil » en plein milieu du désert du Sahara ?

Il faut prendre de la hauteur pour découvrir cette impressionnante structure géologique nichée au cœur du désert mauritanien. Connue sous le nom d’« œil de l’Afrique », ou Guelb er Richât, la structure de Richat a souvent été l’objet de l’attention des astronautes de l’ISS qui l’ont photographiée à de nombreuses reprises.

Mesurant environ 40 kilomètres de diamètre, l’origine de cette étrange structure concentrique perdue au milieu d’un paysage désertique a longtemps questionné les scientifiques.

L'œil de l'Afrique ou structure de Richat, au milieu du désert de Mauritanie. © Nasa
L'œil de l'Afrique ou structure de Richat, au milieu du désert de Mauritanie. © Nasa

Une origine magmatique

Décrite pour la première fois en 1916, la structure de Richat a fait l’objet de nombreuses études. D’abord interprétée comme les restes d’un impact météoritique, l’étude des roches la composant montre que son origine est bien plus terrestre. Les anneaux concentriques sont en effet composés de strates sédimentaires obliques. Le centre est quant à lui formé de roches magmatiques intrusives (gabbros, carbonatites) et extrusives (rhyolites). Bien qu’érodées, deux anciennes bouches éruptives peuvent être observées. Les gabbros se retrouvent sous la forme de deux dykes concentriques entourant le centre rhyolitique. De nombreuses autres intrusions de type dyke et sills ont été identifiées au sein de la structure. Il ne fait donc aucun doute que l’œil de l’Afrique a en réalité une origine magmatique. La datation des roches a d’ailleurs permis de dater l’événement à 100 millions d’années environ.

Des roches sédimentaires plus vieilles au centre

Mais pourquoi cette forme en anneaux concentriques ? Pour comprendre, il faut se pencher sur les anneaux créés par les strates sédimentaires. Car ils donnent une information capitale : l’âge des sédiments décroît du centre vers les bords de la structure. Ce type d’architecture est bien connu des géologues. Il s’agit d’un anticlinal : les strates sédimentaires, planes au préalable, ont été plissées pour former un dôme, de telle sorte que...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles